Messes Basses dans le Couloir [Remus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ messages : 186
▪ points : 233
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Messes Basses dans le Couloir [Remus]   Ven 8 Déc - 17:02

Une mer houleuse, un orage approchant, l’odeur iodée, le vent tonitruant, L’herbe émeraude, un chemin avenant. Le décor est posé, et toi tu es au milieu, ou plutôt un peu à gauche. Tes jambes blanches, ton port de reine, ta chevelure blonde cascadant jusqu’à ta … Croupe ? Un hennissement sort de ton museau et tu sens une excroissance sur ton front, comme une corne. Tes sabots s’enfoncent dans la terre meule, et tu t’élances dans un galop sublime. Tu es libre, tu pourrais presque te sentir voler, tu pourrais presque te sentir planer. Mais tes quatre jambes sont bien fermement ancrées au sol. C’est alors que tu entends un bruit et que tu retournes. Tu vois un homme qui te regarde et qui tente de t’approcher silencieusement, comme s’il ne voulait pas t’effrayer. Il est vieux, sa barbe blanche tombe presque au sol, Merlin. Sa baguette de vigne se lève et un petit éclat de lumière hypnotisant te pousse à t’arrêter, à t’immobiliser, à le contempler. Il te murmure quelque chose, mais tu ne comprends pas, après tout il ne parle pas ta langue, ou bien c’est toi qui lui es étrangère. De l’air humide sort des tes naseaux, tu te sens comme prise au piège, tu n’es pas faite pour être regardée, touchée. Tu ne peux qu’être aperçue …

Moreen se réveilla en sursaut, face à elle un jeune homme plus âgé, un Griffondor. Décidément, il fallait qu’elle arrête de tomber sur les gens comme ça ! Elle crut qu’elle le connaissait de vue, il était souvent à la bibliothèque ou dehors, seul ou avec euh… James. Nicola lui parlait souvent de ce dernier, et elle voyait Lily et le garçon s’échanger des petits regards étranges. Moreen ne comprenait pas ce qu’il y avait dans leur regard, quelque chose de plus que de l’amitié. Cela lui évoquait une couleur inconnue, inquiétante, tentante.
La Poufsouffle ne savait rien de celui qui se trouvait devant elle, qui la dépassait de plusieurs têtes, à part qu’il avait toujours le teint un peu blafard, et les traits tirés. De mémoire, Moreen ne lui avait jamais parlé. Trop anxieuse. Que faisait-il ici en plein milieu de la nuit ?

En chemise de nuit, dans les couloirs de Poudlard, elle n’aurait pas pu distinguer des personnes à plus de dix mètres d’elle, mais il était plus près. Elle le regarda longuement sans rien dire, et ce ne fut qu’au bout d’un long silence embarrassant qu’elle sentit quelque chose d’anormal sur son front, une sensation qui n’aurait pas dû être là. Un petit cri s’échappa lorsqu’elle porta une main à son front, maintenant pourvu d’une magnifique corne !

Les yeux de Moreen étaient ronds comme des billes, elle ne savait plus où se mettre. Seules quelques personnes pouvaient être au courant, cela devait rester un secret. Stupide somnambulisme. Et s’il le répétait à James, à Lily, à tous les autres ? Elle serait fichue, sa mère la forcerait à rentrer à la maison d’où elle ne pourrait plus jamais partir. Peut-être qu’on essaierait de l’utiliser.  Prise de panique, la fatigue n’arrangeant rien, elle ne contrôlait plus rien, ses cheveux prirent la forme d’une crinière flamboyante, son visage commença à s’élargir, respire, respire, respire.
L’adolescente ferma les yeux, serra les poings, s’enfonça violemment ses dents sur sa lèvres inférieures encore à peu près la sienne. Et tout redevint normal. Elle ouvrit un œil, puis l’autre, et osa s’adresser à lui : « Ce n’est pas ce que tu crois. Je… »


Dernière édition par Moreen O'Cahan le Lun 11 Déc - 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 120
▪ points : 89
avatar
Remus Lupin
MessageSujet: Re: Messes Basses dans le Couloir [Remus]   Dim 10 Déc - 17:00

La nuit avait quelque chose d’assez apaisant en vérité. Bien que les rondes des préfets soient du temps mangé sur les études, Remus aimait remplir son rôle. Il était à la fois strict, mais arrangeant, après tout n’est pas maraudeur qui veut, c’est sans doute de la sorte qu’il est ce qu’il est : un monstre en plus d’un type relativement bien. Pourtant, il avait les mains dans les poches de son pantalon, alors que l’écharpe des rouges et or prenait fièrement place sur son cou. Il était de ronde dans les cachots et il n’aimait pas l’humidité, de par les frisettes qu’il allait obtenir, mais également, car il avait cette mauvaise impression de sentir le chien mouillé par la suite. Et les deux choses combinées n’avaient rien d’agréable. Pourtant, il se devait de prendre son temps à tout inspecter avant de remontrer dans son dortoir. C’était comme ça, c’était la norme. S’il n’était pas dérangé par un courant d’air ou par le bruit de l’eau qui tombait sur les dalles des cachots, dans des cliquetis qui n’avaient rien de franchement agréable. Il cache alors son nez dans la laine douce de son vêtement tout en continuant, se maudissant intérieurement de ne pas avoir pris ses gants et un pull supplémentaire sous sa robe de sorcier. Il avait froid, mais ce n’était rien aux matins d’hiver où il se réveillait complètement nu dans la cabane hurlante. Il n’y avait pas à dire, de toute façon, il préférait l’été. Sa tête se relève brusquement quand, il lui semble entendre des bruits de pas dans un couloir. C’était certain qu’il y avait quelque chose ou quelqu’un, dans le fond il espérait ne pas tomber sur Rusard et Miss Teigne, mais de toute façon, advienne que pourra. Il se dirige alors vers l’origine du bruit Remus, confiant, après tout, il en avait le droit de toute façon. Jusqu’à arriver au détour d’un couloir où il voit cette jeune fille aux cheveux complètement en désordre, ne faisant pas encore attention à la couleur de ces derniers. Elle semblait dormir à vrai dire, ce pour quoi il la suivit un temps avant qu’elle ne se fige et qu’elle se retourne vers lui. Que fallait-il qu’il fasse, ce n’était pas véritablement sa faute si elle était dans les couloirs à cette heure-là après tout ? Il n’allait pas lui enlever des points. C’est à ce moment qu’il s’arrête sur elle. Le visage mortifié et le silence de mort, il a les yeux ronds quand il voit la corne sur son front. Telle une licorne humaine à vrai dire. Puis ses cheveux se mettant dangereusement à changer de couleur, voir à grandir. Très clairement, il a un mouvement de panique, reculant d’un pas. Il n’était pas donné à tout le monde de connaître des méthémophomage. Et ce ne pouvait être que ça de toute façon, tout sorcier amoureux de son physique n’irait pas se faire pousser une corne au milieu du front. LE tout semblât changé dès lors qu’elle ferma les yeux, une sorte de concentration intérieure, il en avait la preuve puisque la corne disparue, puisque la demoiselle face à lui semblait redevenir normale en vérité. De longs cheveux roux semblables à ceux de Lily. Décidément. Il était entouré de rouquines… Pourtant, il ne dit rien alors qu’elle ouvre la bouche pour ajouter. « Ce n’est pas ce que tu crois. Je… » Il lève les yeux au ciel, pas contrarié. Il avait vu ce qu’il avait vu. Et ce n’était pas grave. Des secrets, tout le monde en avait, lui le premier. Mais il était sans doute plus dérangeant que celui de la demoiselle en face de lui. « Je ne crois rien, dit-il en avançant vers elle, doucement, gentiment. Je constate juste ce qui se passe. Toi en pyjama au beau milieu de la nuit. Un mauvais rêve peut-être ? » Il retire sa robe de sorcier pour lui tendre, elle devait avoir bien plus froid que lui de toute façon, c’était un fait, on ne se retrouve pas dans les cachots en chemise de nuit sans mourir de froid. « Passe ça, tu dois mourir de froid. » Après quoi il la ramènerait vers sa salle commune, hormis si elle avait de supplication vis-à-vis de son secret, mais ce n’était pas le genre à balancer Remus, au contraire, il gardait toujours tout pour lui en général… Enfin lui… Cela comprenait également James, Sirius et Peter.


Moony ▬ We solemnly swear that we are up to no good.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 233
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Re: Messes Basses dans le Couloir [Remus]   Lun 11 Déc - 14:52


« C'était plutôt plaisant comme rêve » Murmura-t-elle. Lorsque le Griffondor lui tendit sa cape, Moreen eut un mouvement de recul, puis elle comprit qu'il voulait simplement la protéger du froid. Et il faisait froid, comme le prouvait la chair de poule sur ses bras. Ils devaient se trouver pas loin de la Salle Commune des Poufsouffle dans les couloirs des Cachots, ce qui rassura la jeune fille, personne d'autre n'avait pu la voir en aussi peu de temps. Cependant ces « crises » étaient de plus en plus fréquentes et cela ne lui plaisait pas. Si sa mère savait elle se ferait sans doute un sang d'encre, enfin plus que d'ordinaire quoi. « Merci ». Moreen prit la cape que lui tendait le jeune homme, précautionneusement, un peu comme une bête apeurée. Elle passa la cape autour de son cou et un petit soupir de contentement s'échappa d'elle. C'était bien mieux comme ça.

Ils allaient se remettre en marche ; Moreen n'étant pas du tout rassurée - elle avait chaud certes mais c'était tout – s'avança de quelques pas et lui tira sur la manche, doucement. « Je ne sais pas exactement ce que tu as vu. Mais pourrais-tu le garder pour toi ? » Ce fut une fois que les mots quittèrent sa bouche que l'adolescente se rendit compte de la stupidité de ces paroles. S'il n'avait rien vu, alors maintenant il se demanderait bien ce qu'il aurait dû voir. Et s'il avait vu quelque chose, elle ne pouvait de toute façon pas le forcer à garder ça pour lui. Et puis, Moreen se rappela qu'il traînait souvent avec James et elle avait entendu parler des rumeurs sur eux et un des Serpentards. Du harcèlement, des insultes. Est-ce qu'ils allaient s'en prendre à elle ? « Oui. Mais à tes copains non plus. D'accord ? Je ne veux pas que ça se sache. Il ne faut pas que ça se sache. » Il fallait qu'elle s'arrête de parler, sinon elle était prête pour une nouvelle attaque de panique et elle s'était déjà bien assez ridiculisée comme ça pour une soirée. « Ils vont dire que je suis un monstre. » chuchoté plus que dit.

Des larmes auraient pu perler au coin de ses yeux, mais des années à tout contenir ne lui permettaient plus de pleurer, Moreen n'était pas sûre de savoir encore comment. Elle se passa une main dans les cheveux et essaya de se concentrer sur tout sauf les souvenirs qui menaçaient d'affluer et de la déborder. Du petit garçon qui la regardait avec dégoût et effroi alors que son appartement brûlait. Des doigts tendus vers elle, des chuchotements, de sa mère paniquée, de l'engueulade phénoménale, des coups, des cris, de … Moreen revint à la raison quand elle entendit une voix. Elle secoua la tête, renferma ses souvenirs et se concentra sur sa respiration, puis sur le garçon qui la regardait. Elle avait peur de voir de la haine ou n'importe quelle émotion négative qu'il aurait dirigé vers elle, mais elle préférait s'y confronter maintenant pendant la nuit – elle était plus forte la nuit – que demain devant tout le monde. La Poufsouffle était prête à tout pour garder ses capacités secrètes, pour ne pas inquiéter sa mère, pour avoir le minimum de contact possible avec elle. « S'il te plait. Tu comprends ? » Mais comment aurait-il pu comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Messes Basses dans le Couloir [Remus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Messes Basses dans le Couloir [Remus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: hogwarts :: cachots-
Sauter vers: