Unexpected rescue - AlfHippo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Unexpected rescue - AlfHippo   Mer 13 Déc - 21:01

Unexpected rescue - Alfie & Hippolyte
Warning - violence gratuite

La soirée s'annonçait plutôt agréable. Après avoir passé une bonne partie de la fin d'après-midi à la bibliothèque pour un devoir, je décidais de repasser par la chambre que je partageais avec mes camarades avant d'aller à la grande Salle pour dîner. Marchant d'un pas nonchalant dans les couloirs des cachots que je connaissais par coeur -la faute à ma fonction de préfet. Bien entendu, ces lieux familiers ne m'incitaient pas à me méfier, je devrais même dire que j'étais à peine sur mes gardes. Alors quand un bras m'enserra le cou pour me tirer vers l'arrière, un vent de panique s'empara de tout mon être et j'écarquillais les yeux de surprise. "Qu'est-ce que..." La pression qui était exercée sur ma gorge m'empêchait de pouvoir bien m'exprimer et je grognais intérieurement tandis qu'on me jetait avec violence sur le sol d'une salle dont j'entendis la porte claquer quelques secondes plus tard. Relevant les yeux sur mon agresseur, je me rendis compte qu'il n'était pas tout seul, mais qu'il y avait bien trois gryffondors face à moi. Ces connards de rouge. Si je comprenais rapidement que la situation n'était pas à mon avantage, je repérais la seule sortie possible et envisageais un maximum de scénarios pour me sortir de ce pétrin. Malheureusement, leurs têtes ne m'étaient pas vraiment familières, donc aucune information les concernant ne me venait à l'esprit. Voilà qui aurait été bien utile... Au moins, j'aurais eu un moyen de pression pour qu'on me laisse tranquille. Grimaçant, je venais à peine de me remettre sur mes pieds que l'un des idiots fondit sur moi pour me claquer contre un mur. Ma tête heurta brutalement les pierres du mur,  et je réprimais un gémissement de douleur. C'est qu'il était plutôt énervé! Mon regard se fit froid, dur, alors qu'il fixait le visage de mon agresseur. S'il croyait me faire peur, il ne me connaissait pas. Il ne connaissait pas les Rosier. "Qu'est-ce que tu m'veux?" que je lançais, acide. Le gryffon lança un regard amusé aux autres bouffons avant d'éclater de rire. Il appuya un peu plus sur ma gorge. "Oh, tu vois, ton frère Luke pense qu'il peut voler ma copine sans qu'il y ait de conséquences... Toi, tu vas juste me servir à faire passer le message..." répondit-il avec un sourire féroce sur le visage. Il semblait heureux de sa trouvaille, et moi, je fulminais intérieurement. Parce qu'encore une fois, Luke me causait des ennuis. Parce que ça faisait deux semaines que je ne lui parlais plus et je ne voulais pas qu'on croit que nous étions proches. Certainement pas. J'avais profité de ses menaces pour essayer d'atteindre ma baguette, toutefois, je n'avais pas été assez discret et l'un de ses potes avait compris mon petit manège. Aussitôt, mon agresseur attrapa mon bras et me fit lâcher ma baguette, avant de me jeter à terre avec violence. "Faites-vous plaisir..." qu'il balançait avec froideur. Un coup de pied dans le ventre me coupa le souffle et je me recroquevillais à terre, une grimace de douleur sur le visage... D'autres coups fusèrent et je tentais de me protéger comme je pouvais, rêvant alors de la vengeance que je déploierais pour les mettre tous plus bas que terre.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Unexpected rescue - AlfHippo   Ven 15 Déc - 0:29



HIPPOLYTE & ALFIE
❝ Unexpected rescue ❞

Alfie détestait lorsque la bibliothécaire lui annonçait que l’heure du couvre-feu approchait et qu’elle devait fermer les portes. Oh, elle était gentille, il l’aimait bien. Sauf dans ce genre de moments, quand il était en train de lire passionnément un livre, généralement un livre de sortilèges avancés. Ce type de livre qu’il n’avait malheureusement pas le droit d’emprunter et d’emmener dans son dortoir sans autorisation d’un professeur. Il aurait pu demander au directeur de sa maison – et professeur de sortilèges, accessoirement – mais ce dernier semblait las de lui signer plusieurs autorisations par semaine. Alors il avait fait un accord avec la bibliothécaire : il pouvait les lire, mais seulement à la bibliothèque, sous sa surveillance. C’était déjà mieux que rien. Sauf que le serdaigle détestait véritablement lorsqu’il devait lâcher un livre avant de l’avoir terminé. Un soupir, comme il se levait et prenait la direction de la sortie, trainant des pieds. Il pressa brièvement des paupières, comme son ventre gargouilla, tout à coup. Ah, oui … Il en avait oublié le diner, pris dans sa lecture comme il l’avait été. Le Français sortit sa baguette avait de faire un bref sortilège informulé, pour connaître combien de temps il lui restait avant le couvre-feu. Trente-cinq minutes. Il opina du chef, avant de dévaler les escaliers quatre à quatre, et de rejoindre les cuisines. Quelques petites suppliques plus tard, et les elfes de maison lui apportèrent de quoi diner. Il les remercia, leur offrant un grand sourire lumineux, avant de se jeter littéralement dessus.

Dix-huit minutes. Il avait peut-être mangé un peu trop vite, mais il aimait bien prendre son temps pour digérer. Faire une petite balade – courte, ceci dit, vu le temps qu’il lui restait – fumer une cigarette. Oui, le petit plaisir du soir, somme toute. Des bruits se firent entendre, le faisant brusquement sursauter, tout à coup. Nouveau soupir, comme il hésitait à poursuivre sa route. C’était sûrement un serpentard qui se prenait une raclée – et qui l’avait probablement bien méritée, aussi. Autre bruit sourd, et sa curiosité fut piquée au vif. Bon, peut-être qu’il pouvait jeter un petit coup d’œil. Juste histoire de s’assurer qu’au contraire, il ne s’agissait pas de serpentards s’en prenant à un poufsouffle innocent. C’était qu’il s’en voudrait, s’il voyait un jaune et noir le visage tuméfié, le lendemain lors du petit-déjeuner. Il haussa des épaules, avant de glisser sa tête dans l’entrebâille de la porte. Et de plisser des yeux. Luke ? Luke se faisait tabasser ? Par cinq gryffondors ? What the …. Ah non, pas Luke. A bien y regarder, avec plus d’attention, le Français remarqua aisément les différences. Il devait s’agir de son petit frère. Comment s’appelait-il, déjà ? Audran ? Oui, c’était comme ça que Luke l’appelait. Énième soupir, comme il finit par rentrer dans la pièce, avant de claquer bruyamment la porte derrière lui pour se faire entendre. « Sérieusement ? Cinq contre un ? C’est ça, le courage légendaire des gryffondors ? » demanda-t-il, ironique, roulant des yeux exagérément. Il profita de l’effet de surprise pour désarmer celui qui lui semblait être le chef – bref, celui qui était encore debout quand les autres faisaient le sale boulot, en somme. Sans vraiment écouter ce qu’ils avaient à dire, il reprit, voyant l’un d’eux se relever et pointer sa baguette sur lui. « Un pas de plus et ton chef perd sa baguette. » Même si cela l’embêtait, comme il savait le travail qu’il y pouvait y avoir derrière. Mais bon, au moins, cela eut le mérite de les faire se relever. Le dit-chef sembla réfléchir, avant de finalement capituler – quel courage, vraiment. Alors qu’il lui demandait sa baguette, Alfie lâcha un petit rire, secouant brièvement la tête de droite à gauche en signe de négation. « Demain. Tu viendras me voir demain dans la grande salle, et je te la rendrai à ce moment-là. En attendant … » Il montra la porte de ses doigts. Une fois qu’ils furent tous partis, le serdaigle se rapprocha du blond, avant de tendre sa main à son encontre pour l’aider à se relever. « Ça va ? » demanda-t-il en se mordillant la lèvre inférieure. Maintenant qu’ils étaient seuls, Alfie pouvait le détailler un peu plus. Il ressemblait à Luke, en effet. Mais leurs différences restaient frappantes. Et puis, il n’avait pas l’air en très bon état, en tout cas ...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Unexpected rescue - AlfHippo   Mar 19 Déc - 23:17

Les rires des gryffondors heurtaient mon amour-propre beaucoup plus que les coups. Je me raccrochais au fait que j'allais leur faire payer ce mauvais moment. Pour chacun d'entre eux, je trouverais l'information qui les fera plier le genou devant moi et ils regretteront d'avoir voulu se venger de Luke en s'en prenant à son frère... Dans leurs têtes d'idiots, ils pensaient surement que j'étais le plus inoffensif, ils se trompaient lourdement. Respirant avec peine alors qu'un coup de pied atteignait mes poumons, je fermais les yeux sous la douleur, crispé au possible. Ce n'est que lorsqu'une voix sortit de nulle part et fit se stopper mes assaillants, que je pus respirer à nouveau. Trop faible pour bouger, et comptant sur cette accalmie pour reprendre contenance, je restais étendu sur le sol. La voix du nouvel arrivant me parvint à peine, surement parce que la douleur me privait d'une partie de mes sens. Je n'étais même plus capable de me concentrer suffisamment pour reconnaître l'élève en question... Puis, au bout d'u moment, une porte claqua et les voix se turent peu à peu. Comprenant que j'étais enfin libéré de ces idiots, je grognais légèrement, avant d'essayer de me redresser. Une grimace déforma mon visage, tandis que j'essuyais un peu de sang du coin de mes lèvres. La question de mon "sauveur" me fit sursauter. Qu'est-ce qu'il foutait encore là? Je relevais les yeux vers lui, bloquant quelques secondes sur son visage avant d'accepter à contre cœur son aide. Ce n'était pas dans mes habitudes, mais clairement, j'étais bien incapable de me relever seul, vu l'état dans lequel j'étais. Pas très stable, je grimaçais à nouveau avant de marmonner plus que de répondre impulsivement: "A ton avis?" Le ton était acide, induit par la douleur des coups. Je soupirais doucement, mon regard clair se posant à nouveau sur le serdaigle -au vu de son uniforme-. Pourquoi est-ce qu'il me disait quelque chose? Pourquoi est-ce que je sentais que ce sauvetage providentiel était encore lié à Luke? "Mais... Merci. T'aurais pu ne pas intervenir, je suppose..." ajoutai-je sur un ton plus doux, quoique toujours douloureux. Puis, comme un flash, je me souvenais de sa voix, de son accent familier. Et je revis l'un des amis me montrer du doigt le mec en question en me disant que c'était lui, Alfie Delaunay. Parce qu'à l'époque je ne savais pas qui il était. Pas avant que Luke ne m'en parle, pas avant que nous n'échangions des mots trop durs pour des frères. Je restais interdit quelques secondes, scrutant le visage de celui qui avait selon moi, tout cassé entre Luke et moi. Mes pupilles claires se firent plus dures, tandis que je tentais de reprendre une respiration plus calme. Pas besoin de lui dire que je venais de me souvenir de lui, il le comprendrait très bien avec mes paroles. "Si tu crois que ça va me faire changer d'avis à ton sujet, tu te trompes. Luke et toi, c'était mal. C'était pas... normal." Et ça avait foutu la merde entre nous, alors ce n'était pas encore aujourd'hui que j'allais me pâmer d'admiration pour mon sauveur, qui n'avait de toute façon surement volé à mon secours que parce qu'il espérait se rapprocher de Luke à nouveau. Parce que tout était de la faute du serdaigle, ça ne pouvait pas être autrement. Luke avait beau essayé de me convaincre du contraire, je savais qu'il avait été manipulé... Une nouvelle grimace tandis que je massais mes côtes douloureuses. Foutue soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Unexpected rescue - AlfHippo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Unexpected rescue - AlfHippo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: hogwarts :: cachots-
Sauter vers: