“ they need a broken soul. ” (bella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ messages : 202
▪ points : 175
avatar
Severus Snape
MessageSujet: “ they need a broken soul. ” (bella)   Dim 17 Déc - 15:57




they need a broken soul

C’est toujours au centre de millier d’ouvrages que Severus s’est toujours senti le plus complet. Comme si son existence était limitée sans eux. Sans ses pages d’informations et d’histoires. Depuis toujours, c’est grâce à certains livres qu’il arrive à se détacher de l’abominable réalité qui est la sienne. Les histoires les plus complexes aux études les plus basiques. Il prenait tout, il avalait tout et surtout, il conservait tout. Sa mémoire s'imprégnait de chaque mot et en demandait toujours plus. Alors la bibliothèque qui se trouvait au quatrième étage de l’école, il aurait pu y aller les yeux bandaient. Même aveugle, il retrouvait son chemin parmi les étagères et les longues allées. Il saurait retrouver les livres qui l’attiraient. Avec cette septième année, Severus commençait d’ailleurs par s’ennuyait de ce que la bibliothèque pouvait lui offrir. Il n’y trouvait plus rien de vraiment surprenant alors qu’il lui restait tant à découvrir. Il se mettait alors à passer plus de temps à chercher quelque chose à se mettre sous la dent plutôt qu’à justement dévorer des écrits. C’était compliqué, mais ce n’était pas la seule chose. Pendant des années, il avait regardé la réserve d’un oeil envieux. Comme la plupart des jeunes, il était presque impossible d’y pénétrer sans avoir un mot d’un professeur. Mot que Severus a réussi à obtenir, mais dont il ne pouvait guère abuser. Il faisait les choses en douceur, avec une patience extrême, car c’était dans la réserve que se trouvait les oeuvres sur la magie noire et rien d'autre ne semblaient satisfaire sa curiosité autant que ces livres-là. Maintenant qu’il entreprenait des études poussées sur la défense contre les forces du mal, il avait davantage de raison de s’y rendre. Davantage d’options pour prendre un livre sous son bras et le garder jusqu’à ne plus en avoir besoin.

Mais cette fois-ci, ce n’était pas pour lui-même que ses doigts frôlèrent les livres parfaitement rangés de la réserve. Ses yeux cherchaient un titre en particulier. Il savait parfaitement ce qu’il faisait, mais cela restait tout de même… effrayant. La première étape n’était pas difficile : emprunter un grimoire de magie noire assez rare. Pas difficile car le mot signé par le professeur actuel des défenses contre les forces du mal autorisé Severus à garder le livre deux semaines en sa possession, pas plus. Il n’en existe que trois exemplaires dans le monde et l’objet possède des secrets magiques indéniables et dangereux. Deux semaines, c’est un peu court à ses yeux, mais il ferait avec. La seconde étape consistait à lire le grimoire. Oui. Car Severus avait pour ordre d’apporter le livre aux Mangemorts, mais sa curiosité était assez forte pour qu’il plonge le nez en premier dans les pages épuisés et rustiques. Mais surtout, il devait en faire une copie. Une copie assez réaliste pour passer inaperçu lorsqu’il rapporterait le grimoire à la réserve. Difficile quand on sait que la plupart des ouvrages de la bibliothèque son ensorcelé. Encore plus ceux de la réserve. Non seulement il avait deux semaines pour se débrouiller, mais pour aussi contrer toutes conséquences désastreuses à son égard.

Enfin, une fois que tout était en place, il devrait faire une chose : retrouver Bellatrix Lestrange dans la cabane hurlante. Ce n’était pas forcément une chose facile. Il allait profiter des vacances pour se rendre à Pré-au-lard et faire un détour vers la maison hantée. Comme souvent, il ne rentrait pas chez lui durant cette période de l’année. Severus faisait partie des élèves qui restaient à l’école pendant les fêtes. Il ne voulait pas rejoindre sa mère et affronter son père. Depuis sa première année, les vacances n’étaient pas une option pour lui. Rarement. Si sa mère le désirait à ses côtés, elle lui envoyait un hibou. En dehors, Severus restait entre les murs protégés du bâtiment. Lorsqu’il était arrivé à Poudlard, il avait eu l’impression d’arriver chez lui. Aujourd’hui, il ne savait plus quoi penser. Tant de chose s’était produit. Tant de colère restait là, au fond de lui. Il ne sentait pas à sa place ni ici, ni ailleurs. Peut-être ne trouverait-il jamais de satisfaction dans sa vie, peut-être qu’il était condamné à vivre dans cette douleur qui n'appartient qu’à lui. En attendant, il avait pris une décision. Il avait fait un choix. Des années maintenant qu’on lui murmure à l’oreille qu’il serait un atout majeur pour le seigneur des ténèbres. Que lui, il verrait à travers les préjugés l’incroyable sorcier qu’il était. Les murmures s’étaient faites une place imposante dans son esprit et, après cet été, il avait fait un premier pas vers l’obscurité. Il était temps pour lui de faire ce qui était le mieux… pour lui. Quand il reçoit l’ordre de voler ce grimoire, il accepte donc. Prouver sa valeur, ce n’est pas un problème.

Les pieds dans la neige, l’écharpe autour du cou, Severus regrette. Il regrette d’être sortie tant il n’aime pas affronter les lumières extérieures et surtout, le froid. Le froid, pénible, qui s’incruste sous ses pulls, qui touche glacialement sa peau. Il déteste cette saison, il déteste toutes les saisons. Le grimoire camouflé sous son manteau, il glisse le long du chemin tout en se dirigeant vers la cabane hurlante. Il passe la barrière en vérifiant qu’aucun crétin ne le suit et qu’il ne fout pas tout en l’air comme un abruti. Par chance, les autres s’en fichent un peu de lui… tant qu’il n’y avait pas quatre gryffondors particuliers pour l’embêter, tout allait bien. Il était invisible.

C’est tout en lenteur qu’il pénètre les lieux, un peu mal à l’aise dans la maison hantée. Il espère qu’il ne devra pas attendre longtemps et tant qu’elle n’est pas là, il garde sous sa robe de sorcier le grimoire qu’il a volé. Il se met alors à imaginer quoi faire si tout se passe mal. Si on le surprend, si sa copie du grimoire échoue, s’il s’est même trompé sur l’œuvre demandé… Son imagination s’envole alors qu’il a sorti sa baguette et qu’il marche tout en douceur sur le sol craquelé des lieux. Un bruit retentit, il sursaute. Non, ce n’est pas encore la sorcière… juste une fenêtre qui n’en fait qu’à sa tête.




i'm the shadow
behind the sun.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
“ they need a broken soul. ” (bella)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: finite incantatem :: pensine :: archives 2017/2018-
Sauter vers: