INTRIGUE ϟ nouvel an 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
▪ messages : 270
▪ points : 153
avatar
The Sorting Hat
MessageSujet: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Lun 1 Jan - 16:48

nouvel an 1978


Narcissa Malfoy, directrice d'un obscur comité d’événementiel a travaillé dur cette saison pour vous offrir un bal d'hiver digne de ce nom ! Au programme des festivités, petits fours, défilés de membres éminents du ministère, et illustres familles de sang-pur (ou plus ou moins pur) prêtes à présenter leur petites têtes blondes à la haute société sorcière pendant les vacances d'hiver. Si l'événement est guindé, et une obligation professionnelle pour certains, cette soirée est surtout là pour vous distraire de ce qu'il se passe ailleurs, exactement au même moment dans la capitale anglaise. Alors que le bal bat son plein, une attaque Mangemorte dévastatrice se prépare et vise le Chaudron Baveur, où quelques sorciers célèbrent la nouvelle année autour d'un karaoké arrosé de Buttebeer et de Firewhisky.


TOUR 1 : BAL D'HIVER

Narcissa a vraiment fait de son mieux. Si vous êtes un adepte des soirées raffinées, ou que vous cherchez un/e Sang-Pur à épouser à la sortie de Poudlard, nul doute que vous apprécierez l'effort de décoration. L'ambiance est réellement magique, à part peut être pour les quelques personnes forcées de participer comme les membres du ministère. L'hypocrisie atteint son comble quand, dans les coulisses de cette soirée de nouvel an, quelques Mangemorts se servent une petite coupe de champagne pour se montrer à la soirée, tout en coordonnant discrètement l'attaque qui aura un peu plus tard dans la soirée au Chaudron Baveur...


INFORMATIONS :

  • Pensez à résumer ce qu'il se passe concrètement dans votre post à chaque fois que vous postez dans l'intrigue dans un spoiler en dessous de votre post. (Surtout les détails de mouvement, deux lignes pas plus)
  • Vous pouvez participer aux deux intrigues, il suffit de transplaner quand bon vous semble. (Et de le préciser dans vos résumés de posts!)
  • Il n'y a pas d'ordre de passage, ni d'inscriptions, vous pouvez donc participer autant que vous voulez, dans l'ordre que vous voulez.
  • Les élèves sont toujours en vacances, ils peuvent donc participer et en profiter pour rp avec d'autres personnes.
  • Les membres du ministère sont obligés de faire une apparition (même courte) à la soirée de Narcissa Malfoy. (Vous joueur, n'êtes pas obligés de poster, c'est juste pour créer une occasion de faire rp des personnages aux convictions politiques divergentes dans un cadre bien hypocrite.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://floopowder.forumactif.com
▪ messages : 97
▪ points : 75
avatar
Narcissa Malfoy
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mar 2 Jan - 0:29

Rarement une soirée mondaine avait présenté tellement d'enjeux, personnels ou autres. Narcissa était prête, bien entendu, toute d'argent vêtue et coiffée à la perfection, sa baguette habilement camouflée dans un pli de ses robes de soirée. On ne pouvait être trop prudente, surtout au vu des plans élaborés pour la soirée. Tout devait se dérouler parfaitement. Tout devait se passer comme prévu. Il ne devait surtout rien arriver à Lucius. Cela signifiait la réussite de la mission commanditée par le Lord, ainsi soit-il. La jeune Mrs Malfoy ne voyait que peu l'intérêt d'une attaque dans un bar sorcier au nouvel an, ne serait-il pas plus judicieux de s'en prendre aux moldus? Cela aurait eu le coup d'éclat voulu et impacté leurs vrais ennemis, les impurs souillant le sang sorcier. Mais le Seigneur des Ténèbres devait avoir une idée derrière la tête et Cissy n'allait certainement pas se mêler plus que nécessaire aux affaires des mangemorts. Elle leur fournissait une couverture scintillante, en plein Ministère, c'était bien assez.

Lucius à son bras, la blonde paradait d'un groupe à l'autre, se laissant complimenter sur la somptueuse décoration. Oui, elle avait enchanté les sculptures de glace pour accueillir les invités. Haha, non les oiseaux dorés ne feraient pas leurs besoins sur le buffet. Elle tournoyait, bavardait, riait, remplissant à merveille le rôle pour lequel on l'avait destinée. Discrètement, elle observait l'heure et l'entrée de la vaste pièce. Son mari s'éclipserait dans un petit moment et elle redoutait l'arrivée de certains des invités. Envoyer un carton manuscrit à Mrs Andromeda Tonks, plus one, avait été un supplice. Mais tout le ministère était convié et tous ceux qui espéraient un jour avoir une promotion devaient se présenter. Vu son comportement lors de leur dernière rencontre, Narcissa redoutait que son aînée se lance dans une nouvelle scène. Nul doute qu'elle avait prévu quelque chose et ce serait à Cissy de se comporter en adulte raisonnable et courtoise. Elle y était préparée. Tout se passerait bien. Comme prévu. Elle n'avait qu'à continuer à faire ce qu'elle faisait de mieux. Coupe d'hydromel à la main, la blonde se tourna vers la voix qui l'avait interpellé et répliqua avec un sourire aussi lumineux que faux. « Oh, bonsoir, comment allez-vous? J'espère que la soirée vous plaît. Vous devriez goûté la tarte à la mélasse, c'est un régal. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 516
avatar
Andromeda Tonks
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Ven 5 Jan - 21:10

Lorsque l'invitation de Narcissa était arrivée chez les Tonks, le couple n'avait pas pu s'empêcher d'en rire pendant des jours. Andromeda n'avait d'ailleurs pas hésité à prendre son accent le plus posh pour imiter sa sœur, en récitant de façon ostensiblement hypocrite les quelques mots qui figuraient sur l'invitation de son mari. Si cette soirée ruinait légèrement leurs plans pour le nouvel an, ils n'avaient pourtant pas d'autre choix que de s'y rendre. Travaillant tous deux au ministère, ils étaient tenu d'y faire une apparition (même courte) avant de filer enflammer le karaoké du Chaudron Baveur. Et puisqu'il n'y avait pas moyen d'y échapper, Andromeda se faisait déjà une joie d'importuner sa sœur de sa présence insupportable. Inutile de se montrer discrète, dans ce genre de circonstances, Andromeda avait donc choisi une robe certes un peu chère, mais de la veine de celles que porterait Narcissa et ses amies Sang-pures du dimanche. Les Tonks mangeraient du riz et des pâtes pendant quelques semaines, mais les occasions de jouer les princesses se faisaient plutôt rares, et Ted pourrait au moins la voir habillée autrement qu'avec ses pantalons troués et ses t-shirt de groupes pour une fois. Il méritait bien ça pour la supporter au quotidien ce pauvre garçon.

Après avoir confié Dora au parents de Ted, le couple avait donc invité quelques amis à boire l'apéritif chez eux avant de se rendre à la soirée. Rien de bien méchant, mais de quoi se préparer mentalement à une horde de Mangemorts en costumes trois pièces. Et puisqu'ils avaient droit à un personne en plus, Andie avait bien entendu convié Sirius Black à la fête. Son cousin et elle partageaient l'excellence dans l'art de la provocation, et nul doute que Narcissa serait ravie d'avoir un traître à son sang de plus à rincer lors de sa petite sauterie. D'un coup de baguette, elle termina donc d'arranger ses cheveux et annonça à la bande. « Prête, on peut y aller ! » Andromeda attrapa sa pinte et la termina d'une traite, histoire de ne pas laisser de restes. Ce serait contre les nouvelles valeurs de Mrs Tonks.

Une fois sur place, la brune n'hésita pas non plus à servir directement une coupe d'hydromel, et adressa un sourire resplendissant à son mari. Ted avait été sélectionné par la bande pour les ramener en un seul morceau grâce à sa Tedmobile, et était donc privé d'une consommation abusive d'alcool pour la soirée par extension. «  J'aime quand on inverse les rôles. » Ses yeux étincelèrent avec malice. Cela faisait finalement bien longtemps qu'ils n'étaient pas sortis tous les deux. D'ordinaire, Andromeda ne l'accompagnait pas forcément en soirée et préférait rester auprès de Dora et lorsqu'elle le faisait, elle évitait généralement de boire, sachant très bien que son mari et l'alcool ne faisaient pas bon ménage. Andie embrassa tendrement son mari et adressa un regard malicieux à Hestia et Sebastian. « Réjouissez-vous, Ted reste sobre ce soir, ce qui veut dire qu'on aura droit à son interprétation de Travolta sans craindre qu'il ne se casse la gueule. Il a répété toute la semaine avec Dirk, ça devrait donner !  » Andromeda jeta un regard aux alentours et remarqua sa sœur et Lucius un peu plus loin. « Ce drinking game était peut être pas une si mauvaise idée que ça en fait... » Lucius leur avait adressé un regard supérieur, théoriquement cela voulait dire cul sec.

résumé:
 


comfortably numb
There is no pain you are receding. A distant ship's smoke on the horizon. You are only coming through in waves. Your lips move. But I can't hear what you're saying

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 259
▪ points : 330
avatar
Dorcas Meadowes
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Ven 5 Jan - 23:25

Ce bal était une idée ridicule et Dorcas ne comprenait toujours pas pourquoi elle avait accepté de se montrer, surtout après avoir subi les railleries de son partenaire, convaincu qu'elle était incapable de passer une soirée complète dans une tenue convenable – his words, not hers. Mais, franchement, organiser un bal pour le Nouvel An, dans leur situation ? C'était le comble de l'hypocrisie et ça ne la surprenait pas plus que ça que l'épouse de Malfoy se soit chargée de l'organisation. Tout, dans cette soirée, puait la bonne société et l'obsession des apparences. Et c'était trop, beaucoup trop. Fort heureusement, les Prewett avaient eu l'excellente idée d'organiser un apéritif pour la nouvelle année ou, plutôt, pour amorcer ce qui s'annonçait comme la soirée de l'année au Chaudron Baveur. En un sens, ça rendait les choses beaucoup plus faciles pour Dorcas. D'une part, parce qu'elle avait clairement déjà un peu trop bu et qu'il était plus simple de supporter ce ramassis de conneries un peu ivre. D'autre part parce qu'il semblait plus naturel d'embarquer Gideon avec elle. Ou peut-être simplement parce qu'elle n'avait plus les idées assez claires pour y réfléchir. « Ugh, j'ai déjà envie de partir en courant. On fait un tour et on transplane loin d'ici, ça pue l'hypocrisie et ça me file déjà la nausée » glissa-t-elle à Gideon en arrivant, non sans un regard assassin pour les stupides sculptures de glace qui les accueillirent avec un peu trop d'empressement. Bloody birds. « Tu crois que si je suis suffisamment discrète, je peux envoyer un de ces stupides trucs volants sur Dolohov sans me faire remarquer ? Il doit bien être dans le coin » souffla-t-elle avec un autre regard, pensif cette fois, pour les oiseaux qui voletaient ici et là. Quoi, Dorcas, obsédée par ce psychopathe diplomate qu'était Dolohov ? Oh non, si peu, si peu. La soirée se passerait sans doute mieux si elle ne le croisait pas mais, hey, pompette ou non, elle restait assez lucide et alerte pour savoir qu'il était forcément quelque part, à charmer l'une ou l'autre des épouses de ses charmants petits camarades, à parler de tout et de rien comme s'il ne passait pas son temps libre à torturer et assassiner des innocents. Elle finirait par l'avoir un jour mais si en attendant, il lui fallait passer sa frustration en lui balançant des petits fours ou en ensorcelant ces sculptures idiotes pour passer sa frustration, well, Dorcas était tout à fait partante.

Spoiler:
 


(i wanna hold your hand)
now we're picking fights and slamming doors, magnifying all our flaws, and i wonder why, wonder what for, why we keep coming back for more? is it just our bodies? are we both losing our minds? is the only reason you're holding me tonight 'cause we're scared to be lonely? do we need somebody just to feel like we're alright? is the only reason you're holding me tonight?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 193
▪ points : 360
avatar
Hestia Jones
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Sam 6 Jan - 10:27

Le bal de Narcissa Malfoy pour fêter le nouvel an comme il se doit. Il s’agissait d’une mascarade si convaincante qu’on avait presque envie de croire que tout cet engouement était justifié. Pourtant, il n’en était rien : ceux qui ne se voilaient plus la face savaient très bien qui était véritablement la famille Malfoy. Malheureusement, décliner l’invitation - qui était en réalité une obligation de venir - n’était absolument pas possible pour les membres du Ministère. L’annonce fit certainement très plaisir à Sebastian, qui avait tellement envie de se plonger dans ce beau monde transpirant l’hypocrisie. Il n’était certainement pas envisageable que je me ramène sans mon plus one, alors lui aussi était obligé de venir évidemment, même en traînant des pieds. Fort heureusement Andromeda et Ted avaient décidé de nous inviter, un before en petit comité certainement plus accueillant et sympathique que la perspective de passer une partie de la soirée du nouvel an en compagnie de pro-mangemorts. D’ailleurs, l’arrangement était clair : nous allions rester tous le temps de que nos supérieurs hiérarchiques remarquent notre apparition. Puis, quelques échanges cordiaux avec la blonde organisatrice dont mon amie Andie était la sœur - ce qui ne ne nous donnait pas le droit à des pass V.I.P., mais plutôt un aller simple en enfer -. Enfin, il s’agissait de quitter le bal en toute discrétion, pour rejoindre le Chaudron Baveur pour une soirée karaoké.

L’apéritif chez les Tonks était également l’occasion d’introduire Sebastian dans le cercle de mes amis londoniens les plus proches, quelque chose que j’avais eu très envie de faire depuis une assez grosse dispute avec l’intéressé. Rien de tel qu’une… ou plutôt plusieurs pintes de bière pour commencer cette soirée qui promettait d’être très longue. Ted avait été désigné, à son plus grand désespoir probablement, pour ramener ceux qui seraient dans état si terrible qu’ils ne seraient pas en mesure de transplaner sans se disartibuler. Quant à moi, avec des discrets coups de baguette magique, je faisais disparaître le breuvage alcoolisé pour le remplacer par une boisson sans alcool, bébé oblige. C’était une première pour moi de ne pas passer le réveillon totalement inhibée, mais j’aurais ainsi l’opportunité d’observer mes amis s’emmêler les pattes comme si on leur avait lancé un Sortilège de Confusion. Le rôle de spectatrice ne me dérangeait pas tellement pour une fois.

Départ imminent, en compagnie de tous les invités habillés aussi bien que ce cher Professeur Dumbledore. Tout le monde (ou presque) était déjà un peu ivre, les réserves de bière chez les Tonks étant inépuisables. Andromeda nous fit le cadeau d’un petit spoiler sur la performance à venir de Ted à la soirée karaoké, histoire que nous ayons de quoi tenir jusqu’à notre départ. « Travolta tu dis ? J’ai hâte de voir ça » répondais-je avec un léger sourire, en me tournant cette fois-ci vers mon mari : « J’espère que tu as préparé quelque chose toi aussi, parce que tu n’y échapperas pas mon cher ». Compétitive ? No, of course not. Dans tous les cas, même si Ted avait été désigné comme le balai de sureté de la soirée, je me donnais secrètement pour mission de veiller sur mon mari, qui devenait un bagarreur hors pair dès qu’il avait quelques gouttes d’alcool dans le sang. Il ne fallait pas déclencher une émeute au bal tout de même. Suivant finalement le regard d’Andie, le couple Malfoy était en train de jouer leur rôle parfait d’hôte, car accueillir les invités était une mission très important, qui que les invités soient. Même lorsqu’il s’agissait de la Black mariée à un né-moldu. Let the game begin ! And may the odds be ever in your favor.

what is happening:
 


falling with you - Feels like I'm tripping, I'm falling hard from the highest heights. When I crash where will you be? How do you feel about me? You're my favorite drug, I smoke you in the car and I can't get enough.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 215
▪ points : 119
avatar
Ted Tonks
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mer 10 Jan - 1:19

La perspective d’être invité au bal des Malfoy, bien que très amusante sur le coup, n’enchante pas vraiment Ted. Il s’est tout de même mis sur son trente-et-un pour l’occasion, bien déterminé à narguer sa frigide belle-sœur avec la bande à momo pour son passage éclair à la soirée de l’année. S’il est destiné à rester sobre, le blond compte bien tout faire pour s’amuser et c’est après avoir joué les chefs cuistot le temps d’un apéritif à la maison Tonks qu’il transplane avec tout le monde direction le bal des balais dans le cul.

Il n’y a pas de doute que l’évènement regroupe tous les plus grands coincés du monde magique britannique, n’aidant pas Tonks à se sentir à sa place au milieu de tous ces pingouins hypocrites. Pourtant, il est conduit par une force invisible qui lui rappelle l’after qu’ils ont prévue au Chaudron Baveur après avoir montré qu’ils étaient bien présents. Attrapant au vol une coupe d’un breuvage sans alcool, Ted lance un sourire à sa femme. L’homme n’est pas peu fier de l’avoir à son bras, resplendissante, et il trinque à l’inversement des rôles.

- Je n’imiterai Travolta que si vous me suppliez à genoux, je vous préviens !

Il rit à cette idée, sans douter un seul instant qu’il finirait par céder à la tentation du dance floor bien avant que qui que ce soit ne lui ai même demandé. Au même moment, Lucius Malfoy les dévisage. Ted lance un coup de menton discret vers son ridiculement précieux beau-frère, chuchotant à la bande :

- Cul sec ! Bon sang Andie, il faut que tu demandes son secret à ton beau-frère, je suis carrément jaloux de sa chevelure ! Il se moque ouvertement, secouant la tête comme pour imiter le mouvement capillaire de Lucius, et éclate de rire. Je ne serais pas fabuleux avec une tignasse pareille ?

what's going on ?:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 327
▪ points : 502
avatar
Antonin Dolohov
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mer 10 Jan - 12:00

Une dernière bouffée de sa cigarette, Dolohov était prêt pour passer un nouvel an qui promettait d’être très divertissant. Le Sang-Pur pénétra dans l’immense pièce qui avait été préparée par Narcissa Malfoy, afin d’accueillir un bal de fin d’année absolument majestueux. Diversion diablement bien réussie et idée très intelligente, digne de ce couple calculateur. Il s’agissait d’un très bon moyen d'apaiser les inquiétudes, ainsi que de faire baisser la garde aux plus fervents détracteurs du Maître. Finalement, Lucius était un jeune mangemort très prometteur, si seulement il n’était pas freiné par sa soif de pouvoir et sa cupidité. Il fallait seulement le pousser un peu, qu’il mette à contribution son intellect au service de leur noble cause. Antonin s’arrêta un instant à l’entrée de la salle, en savourant cette atmosphère de quiétude, comme le calme avant la tempête. Le Mangemort attendait cet événement depuis des semaines, se retenant avec force pour ne pas interférer dans son organisation, à moins qu’il eut été sollicité. Cette mission était destinée aux Malfoy, et ils allaient s’en acquitter aussi élégamment qu’ils portaient leur nom de famille avec fierté. Dolohov sentait tout de même sa baguette frémir d'impatience à la perspective d'être utilisée contre leurs ennemis. Il ne comptait certainement pas se retenir pour l'occasion, pour bien commencer la nouvelle année.

Le Russe aperçut rapidement les hôtes, la blondeur de leurs chevelures telle une balise de repérage qu’il était difficile de ne pas remarquer. Paradant aussi fièrement que des paons, Dolohov s’approcha du couple en tout amitié (dont la définition ne correspond pas à ce qu'on trouve dans le dictionnaire obviously). Il les interpella afin d’attirer leur attention. « Narcissa, Lucius » roucoula le brun avec un léger accent russe et un sourire parfait aux lèvres, « ce bal est une réussite. » Pour le moment. Encore fallait-il que rien n’aille de travers, et que l’objectif soit atteint. Ils échangèrent quelques formalités, avant que Dolohov ne finisse par les abandonner à leur rôle mondain. Il avait d’autres intérêts en perspective. Cette soirée était une bonne occasion de discuter avec des membres importants du Ministère, de se faire bien voir des bureaucrates qu’il ne rencontrait pas très souvent dans le cadre de son travail au Département des Mystères.

Avant toute chose, il décida de se désaltérer. Le Mangemort se dirigea vers un comptoir où se trouvaient disponibles quelques boissons, non sans saluer quelques personnes sur son chemin toujours avec un large sourire aux lèvres. Cette mascarade l'amusait tellement qu'il était difficile de cacher son engouement. Dolohov finit par se servir un verre de Whisky-Pur-Feu, à défaut de trouver de la Vodka. Buvant une gorgée, il scruta la salle à la recherche de potentiels interlocuteurs, quand il aperçut deux personnes qu’il aurait préféré croiser un peu plus tard dans la soirée. Deux résistants dont le Mangemort rêvait de s’occuper personnellement : Meadowes et l’un des deux Prewett. Mais pour le moment, ils ne l'intéressaient pas, car il devait tenir sa façade de gentleman parfait en public. Antonin leur tourna le dos, ayant été fort heureusement interpellé par l’un de ses collègues.

what is happening:
 



антонин долохов // antonin dolohov ☾ Будем ли мы падать честолюбием, кровью или похотью, как алмазы, мы режем своей собственной пылью. // Whether we fall by ambition, blood, or lust, like diamonds we are cut with our own dust.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mer 10 Jan - 12:45

Millicent tu es prête ? On va rater toutes les personnes importantes. La brune rit de son oncle qui semble plein d'envie de rencontrer ses anciens élèves et toutes personnes digne de leur présence. Alors qu'elle met sa dernière touche de crayon autour des yeux, son oncle arrive dans la salle de bains. Tu es toujours aussi belle. Allons y ma nièce.
Les cheveux bruns de Millicent sont lâchés et laissé libre sur un coté. Les deux Slughorn sont aux couleur de Serpentard. La robe de Millicent est en soie et d'une magnifique couleur verte. Les deux potionistes arrivent alors à la salle du ministère qui est décorée avec gout. Millicent reconnait lez style très raffinée de Narcissa Malfoy qui doit le tenir de sa mère Druella. Les deux anciens serpentard se dirigent vers le couple Malfoy pour les féliciter. Lucius, mon cher, votre femme s'est surpassée. Oui Narcissa c'est magnifique. Passez une bonne soirée. Son oncle part alors car il a vu un de ses anciens élèves. Millicent trouve Druella et les deux discutent un instant avant qu'elles n'aillent dans des directions opposées. Millicent va vers le bar pour se prendre un petit cocktail ou un alcool plus fort. Un groupe de personnes semblent s'amuser, ils paraissent assez jeunes par apport à elle surement encore la vingtaine. La brune se décide sur du sans alcool et un simple jus de fruits, elle connait son oncle, celui-ci aura besoin d’elle pour rentrer après avoir avalé beaucoup trop d'hydromel. Tout en buvant son jus de fruits, elle ne put s’empêcher d'écouter la conversation du groupe de jeunes, l'une des femmes lui disaient quelque choses. Millicent n'aimait pas ne pas savoir et elle savait qu'elle connaissait cette femme. Tout fut révéler quand un des hommes parla de Lucius, Millicent fit un sourire moqueur quand à la description du Malfoy. Andromeda, la deuxième fille déshéritée de Druella qui avait épousée un né moldu. Les Slughorn n'étaient pas comme les autres sang purs, ils préféraient le talent au sang, ils voulaient connaitre l'élite alors ils n'hésitaient pas à parler à tout le monde. Si Millicent aurait épousée William, elle doute qu'elle et Druella ait put encore être amie. La brune se décida à une approche assez élégante pour voir si Andromeda la reconnaîtrait. Mais elle ne sera pas celle à dire les premiers mots.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
▪ messages : 330
▪ points : 148
avatar
Elena Yaxley
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 14 Jan - 12:56

Accompagnée de son mari, Elena arrive au bal d’hiver, et fait son entrée dans une longue robe noire dont le tissu transparent remonte jusqu’à son cou et qui laisse entrevoir sa peau d’albâtre par une légère ouverture dans le dos. Sa robe retombe au sol, cachant ses hauts talons, bien trop fraîche pour la saison, elle n’en reste pas moins d’une classe parfaite. Son pendentif repose entre ses clavicules, rassurant.
Lady Yaxley n’a aucun désir à être ici, parmi ces hypocrites, d’autant plus qu’elle sait ce qu’il va se passer plus tard dans la soirée. Elle pense aux cris, au sang. Bien que son frère ne lui fasse pas confiance, son mari lui en a parlé, à demi-mots. Mais que pourrait-elle faire ? Risquer sa vie et celles d'autres en allant prévenir quelqu’un ? Mais qui ? Qui croirait la blonde mariée à Corban Yaxley et sœur de Selwyn. Sans doute est-elle lâche et se persuade-t-elle que toute action est inutile.

Perdue dans ses pensées chaotiques, Elena se laisse guider par son époux, saluant par leurs noms chaque personne éminente que Corban souhaite rencontrer pour quelques minutes. Malgré ses états d’âme, elle garde ses manières et son port de reine. Accrochée à son bras, ils s’approchent des Malfoy et les saluent. Tandis que son mari échange des banalités aussi vaines que fausses avec Lucius, elle se retourne vers Narcissa. «Encore une fois vous vous êtes surpassée ma chère. » De grands sourires aussi faux que parfait étendent les lèvres des deux jeunes femmes. Après tout c’est le jeu. Elles ne s’apprécient guère et aucune n’est assez naïve pour le croire, mais elles se rendent des services, elles associent leurs talents et font croire au monde qu’elle s’entendent à merveille. Pour leurs époux, pour les apparences. Une chimère inutile aux yeux d’Elena, qui ne voit pourtant pas d’autres champs d’action. « Il faut absolument que nous prenions un peu de temps pour nous voir après les fêtes. Nous aurons sans doute beaucoup de choses à célébrer. » A l’intérieur d’elle, si bien enfoui que même la femme ne s’en aperçoit pas, ses propres mots entaillent sa chair comme un coup de poignard.

Alors que son mari la rejoint à nouveau et l’emmène ailleurs, non sans avoir salué et congratulé les Malfoy une dernière fois ; de grands rires leur parviennent. Intrigués tout deux, leurs têtes se tournent vers un groupe de personnes qu’elle ne reconnait tout d’abord pas. «Des traîtres et des sangs de bourbe» Murmure-t-il à son oreille comme s’il lui chuchotait des mots doux. Son époux est connu pour son impétuosité, son tempérament de feu et Elena redoute ce qu’il pourrait faire. Elle resserre donc son emprise sur son bras et lui répond « N’est-ce pas notre cher ami qui se tient tout seul devant les rafraichissements ? » Et les autres sont oubliés, au moins pour un moment, alors que Corban s’approche d’Antonin Dolohov pour saluer avec sincérité son mentor, son ami. Pour un peu, Elena pousserait un soupir, elle aura au moins éviter une esclandre. Mais sa gorge se serre et les mots prononcés plus tôt par son mari lui font l’effet d’un deuxième coup. S’il savait ce qu’elle était ! Pendant un temps cela la faisait rire, de penser que son mari, si «pur», si suprémaciste partage la couche d’une traître. Mais pas ce soir, plus depuis King’s Cross.

Et tandis que que les deux mangemorts discutent, son regard bleuté se tourne vers le bruit bien malgré elle, et le groupe qu’elle voit termine de lui fendre le palpitant. Ce cœur qu’elle n’entend plus battre, qu’elle ne sent plus dans sa poitrine, ce cœur gelé, brisé, cadenassé. Mais c’est une femme en particulier qui attire son regard ... Andromeda, la sœur bafouée, la sœur reniée. Celle qui est partie pour un «sang de bourbe», celle qui a osé ce qu’Elena n’a entrevu qu'en rêve - et en cauchemar. Elle ne comprend pas d’abord l’émotion qui la transperce, cette incisive jalousie qui la prend en observant le bonheur sur le visage de l’ancienne Black. Au bras de celui qu’elle a choisi. Entourée et aimée. Sa main appuie un peu trop fort sur le bras de son mari et elle se ressert un énième verre d’hydromel. Tournant la tête pour chasser cette image qui la bouleverse, Elena se retourne vers son univers, celui qu’elle a préféré suivre, pour ses deux familles. « Vous avez l’air bien joyeux. Je ne crois pas vous avoir vu aussi guilleret à une soirée auparavant. Une bonne surprise en perspective ? » Dit-elle en s’adressant à Dolohov, les yeux pétillants de malice qui masquent tout le dégoût qu’elle ressent pour cet homme sans âme.

Spoiler :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 37
▪ points : 95
avatar
Gideon Prewett
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Lun 15 Jan - 17:56

Il avait bien fallu une Dorcas pour forcer Gideon à se rendre à cet évènement auquel il n’aurait jamais assisté s’il n’avait pas une aussi belle femme à son bras. Il déteste le Ministère, il déteste la tête des Malfoy et de tous les autres Mangemorts, il déteste aussi les bals et la Nouvelle année lui procure la plus grande indifférence. Le meilleur plan de la soirée aurait sans doute été de fumer de la mandragore avec son très cher frère, seulement voilà, Dorcas l’a invité, et comme si Dorcas avait exigé, Gideon s’est exécuté. Parce qu’il est faible. Et il s’en veut un peu d’être faible, d’autant qu’il ne sait pas pourquoi il s’entête à l’être. Parce qu’il n’admettra jamais que la jeune femme lui plait d’une manière un peu différente des autres jeunes femmes qui croisent, malheureuses, la route de Gideon Prewett. Il a enfilé un costume pour l’occasion et arbore un sourire hypocrite qui ne lui va pas au teint.

« Ca alors, t’es pas contente d’être ici ? Je comprends pas pourquoi, moi qui rêve d’y passer la nuit… On va quand même pas s’en aller avant d’avoir ouvert le bal avec cette très chère NArcissa sur une valse en l’honneur de ce bon vieux Voldy ? Enfin, du Ministère, je veux dire ». Il soupire et lève les yeux au ciel. Oh, maintenant qu’il est là, il va se faire une joie de narguer toutes les personnes présentes qui répugnent à le croiser ici. « Cherchons donc ce bon vieux Dolohov, j’ai si hâte de le voir, tout apprêté, tout lèche bottes. Parfois, je me demande s’il n’a pas mal au dos de devoir sans arrêt faire des courbettes, comme ça. Comme tous les autres, d’ailleurs. » Il soupire et hausse une épaule. « J’adorerais refaire son costume avec quelques petit-fours. Ça serait bien plus élégant, bien moins sombre et triste », il précise. « Ces canapés verts, là, par exemple. En plus il adore le vert ».

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 516
avatar
Andromeda Tonks
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mar 16 Jan - 18:15

Malgré l'ambiance électrique de la soirée, Andromeda s'amusait comme une petite folle. La présence de sa mère avait à peine entaché sa bonne humeur, et elle avait rapidement repris un verre d'hydromel pour faire passer sa désagréable présence. Ted ramenait tout le monde, et si excès il devait y avoir, la soirée du nouvel s'y prêtait parfaitement finalement. Son alter égo alcoolisé se fichait déjà pas mal de ce que sa famille pouvait penser, et si elle n'ajoutait pas d'herbe moldue dans l'équation, tout devrait rester sous contrôle, malgré Druella Black, et l'armée de mangemorts dressed to impress qui s'accumulait près d'elle. Son groupe d'amis était loin de prendre cette soirée au sérieux, et les petits fours de Narcissa ne risquaient pas de l'empoisonner aujourd'hui, alors elle se permettait de rire et de profiter d'une sortie avec son mari, lui aussi très habillé pour l'occasion. Comme à son ordinaire, Ted racontait n'importe quoi, ce qui eut le don de faire secouer la tête à Andromeda d'un air aussi blasé qu'amusé. Tonks n'avait aucunement besoin de se faire prier pour s'emparer d'un micro et pour danser devant tout un tas de gens, se donner en spectacle, c'était sa came, vraiment. Les arts moldus le passionnaient, et il les pratiquait un soir par semaine avec ses amis d'enfance, ce qui devait lui changer les idées avec tout ce qui se passait dans le monde sorcier. Pour ce qui était de Lucius, Andromeda le taquina à son tour, il l'avait bien mérité. « Tonks, si toi aussi tu finis par craquer pour Lucius, on ne va pas s'en sortir. Le charme Malfoy n'opère pas sur moi, je te l'ai déjà dit. Par contre je te rappelle qu'on a un pari en cours toi et moi. 20 gallions, Teddy boy, on your way. »

Elle lui indiqua la direction et avala une gorgée d'hydromel. Peu après, elle croisa le regard de Mrs Slughorn qui la regardait fixement, comme si elle pesait le pour et le contre entre l'idée d'aller lui parler et celle de ne surtout pas s'approcher d'elle. Pour toute réaction, Andromeda lui adressa un regard hautain qui l'encourageait sérieusement à choisir la deuxième option plutôt que la première. Les sang-purs qui ronronnaient autour de Narcissa et sa mère n'étaient pas ses amis. Elle avait préféré couper les ponts avec eux, plutôt que de chercher à différencier ceux qui étaient vraiment racistes, de ceux qui profitaient simplement de leur privilège sur le dos de tous ceux qui crevaient régulièrement en défendant leur liberté. Elle n'avait pas besoin d'eux, et elle avait des gens bien autour d'elle, ce qui était tout à fait suffisant. Pas besoin de s'embarasser des cas problématiques.

Elle reporta donc son attention sur Hestia et son mari. « Je me demande ce que fabrique Sirius. Il y a ici, plein de jeunes filles de bonne famille prêtes à se damner pour toucher ses cheveux. Je ne comprends vraiment pas ce qui le fait hésiter, alors que tout ce qu'il a à faire c'est jeter un de ces regards condescendants comme on les aime chez les Black. Attendez, je vous montre à quoi ça ressemble. Watch and learn.» Depuis qu'elle avait reçu l'invitation de Ted, Andromeda s'était pris de passion pour les imitations saupoudrées d'une bonne dose d'auto dérision. Celle de sa sœur Narcissa était de loin la plus réussie. Actuellement vêtue d'une robe de poupée de sang pur, le rendu n'en serait que plus convainquant encore, à condition bien sur, de retrousser les narines avec conviction et dans le bon angle. Elle chercha donc Narcissa du regard, et après s'être assurée que la blonde et son mari avaient toute son attention, elle opta pour une resting bitch face condescendante qui lui allait tristement parfaitement au teint. Lorsqu'elle se tourna de nouveau vers ses amis, elle éclata de rire en faisant cette fois tinter sa coupe contre celle d'Hestia. « Il faut forcer légèrement le trait quand il s'agit de mon mari, il déchaîne toutes les passions, l'impur. Essaye donc Hestia, je t'en prie. Profite d'avoir un bon professeur !» ajouta Andromeda en jetant un regard dédaigneux à Ted en guise d'illustration. Lorsqu'elle termina son cirque, elle embrassa toutefois la joue de son mari avec tendresse. Le pauvre avait eu le droit aux même regards de sa part pendant des années.

résumé:
 


comfortably numb
There is no pain you are receding. A distant ship's smoke on the horizon. You are only coming through in waves. Your lips move. But I can't hear what you're saying

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 327
▪ points : 502
avatar
Antonin Dolohov
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mer 17 Jan - 16:31

Dolohov n’appréciait pas vraiment les rassemblements mondains pompeux organisés par le Ministère, même lorsque ses propres « amis » en étaient les instigateurs. Ce qu’il n’aimait pas, c’était devoir se mêler à des personnes qu’il aurait volontiers mis à l’épreuve de sa baguette magique en d’autres circonstances. Celle-ci trépignait d’impatience dans la poche intérieure de sa veste, et n’attendait que le contact de la main de son maître pour entamer son action destructrice. Si ce n’était pas pour la plan de Lucius et les ordres du Maître, le Russe aurait déjà déserté la soirée afin de rejoindre le cœur de Londres. À cette heure-ci, l’endroit grouillait très probablement d’inconscients enivrés par la fausse quiétude du Nouvel an ; en somme, l’occasion idéale pour se débarrasser de quelques impurs en tout discrétion. Il aurait pu tout à fait rejoindre le chaos du Chaudron Baveur plus tard dans la soirée, après cet petit échauffement préalable. Au lieu de cela, le Russe se retrouvait à faire la conversation à cet ennuyeux membre du Département de la Coopération magique, qui n’avait aucun intérêt pour lui en tant que tel. Cet homme n’était personne, si ce n’est un secrétaire véreux en quête de reconnaissance de sa part. Le Mangemort le congédia de manière relativement expéditive, contrastant par la même avec cette apparence de gentleman qu’il souhaitait conserver en public. Il n’avait plus la patience d’écouter ses critiques sur le gouvernement actuel, et surtout pas lorsque le brun aperçut du coin de l’œil le couple Yaxley. Corban paradait dans la salle avec sa femme, tentant d’imiter la même grâce dont les Malfoy faisaient preuve à ce bal. S’il ressentait une réelle affection envers son ancien élève, Dolohov devait avouer qu’il manquait à Yaxley un peu d’élégance. Fort heureusement, Mrs Yaxley était à ses côtés pour rectifier le tir. Elle se tenait aux côtés de son mari, droite et silencieuse, les joues légèrement roses.

Les lèvres du Mangemort s’étirèrent en ce qui devait certainement être un sourire accueillant, alors qu’il saluait son fidèle camarade et sa femme. « Corban » dit Dolohov d’un ton doucereux. Il était l’exemple-type des hommes de son pays, car le Russe ne se confondait jamais en un flot interminable de salutations ou de politesses, contrairement à ses comparses anglais. Il allait toujours à l’essentiel. En l’espèce, les deux hommes s’étaient rencontrés un peu plus tôt dans la journée de façon informelle dans l’un des couleurs du Ministère, afin de discuter un peu de la soirée à venir. Il glissa ses yeux vers sa compagne, que Dolohov ne manqua pas de dévisager ouvertement. « En excellente compagnie pour ce bal, à ce que je vois. Elena, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu le plaisir de vous rencontrer hors de votre Manoir. Vous êtes absolument resplendissante. » L’homme leva son verre dans sa direction, avant d’en avaler une gorgée. Il connaissait la jeune femme depuis tellement d’années. Ce petit jeu d’hypocrisie qui s’était installé entre eux l’amusait beaucoup, surtout lorsque le Mangemort se permettait certaines remarques désobligeantes à son égard sous les yeux de son mari aveugle. C’est avec ce dernier qu’il entama une discussion concernant les membres du Ministère qu’ils avaient déjà rencontrés ou qu’ils souhaitent encore rencontrer avant de continuer la fête au Chaudron baveur. Il l’interrogea sur la belle Nina, sa cousine Yaxley sur laquelle le Russe avait des vues depuis quelques temps déjà.

Dolohov en oublia presque la blonde de Corban, qui s’accrochait à son bras depuis tout à l’heure. Celle-ci se servit un verre d’hydromel. Il devina que ce n’était pas le premier, ni même le dernier que la fille Selwyn avait déjà pu descendre à cette soirée. Il remarqua également un certain trouble dans ses yeux, et il n’était pas difficile pour Dolohov d’en devenir la raison. À quelques mètres se tenait l’ancienne fille Black, la traître à son sang, qui se donnait en spectacle avec d’autres imbéciles heureux à ses côtés. Ils faisaient tâche dans une société aussi élégante que celle rassemblée à ce bal, provoquant l’indignement de nombre de ses collègues dont Narcissa et Lucius. Le Mangemort ne put s’empêcher d’étirer ses lèvres en un sourire ; un vrai cette fois-ci. Parce ses camarades et lui s’apprêtaient à leur offrir un Réveillon dont ils se souviendraient encore pendant longtemps. Un Réveillon teinté de rouge et de noir, de sang et de mort. Il entendit à peine la remarque de la femme de Corban, qui décida de rompre son silence religieux et de s’adresser à lui contre toute attente. Elle semblait être satisfaite de sa petite pique, qui n’entama aucunement l’humeur meurtrière du Russe.

« Vous trouvez ? Je ne suis pas un homme si taciturne pourtant, or am I ? » fit remarquer Dolohov en tentant de dissimuler l'amusement que provoquait leurs petites joutes verbales chez lui. Cette femme osait lui parler, malgré son comportement honteux, pour quel le Dolohov n'aurait eu aucune pitié contrairement à son ami Arthur Selwyn. « Pour ce qui est de la surprise, je suis certain que vous êtes déjà dans la confidence dear Elena. » Il fallait simplement espérer que Mrs Yaxley tienne sa langue jusqu'à l'heure prévue.  « En attendant, je vous conseille de lever le pied sur l'hydromel de Narcissa, si vous ne voulez pas finir par vous donnez en spectacle comme la traître à son sang qui se tient à quelques mètres de nous » finit par claquer le Mangemort avec humeur. Sa patience avait des limites, et il avait horreur de se retrouver face à une Sang-Pure alcoolisée en public, et a fortiori lorsqu'elle se trouvait en compagnie de son mari. Ce n'était certainement pas digne de la blonde, au vue des deux familles auxquelles elle appartenait. C'était sur la cadette des Black qu'il fallait prendre exemple, et non sur l'autre. Dans tous les cas, Dolohov ne se gêna pas pour reprendre la jeune femme, quand bien même il récolta un regard désapprobateur de la part de la part de Corban.

what is happening:
 



антонин долохов // antonin dolohov ☾ Будем ли мы падать честолюбием, кровью или похотью, как алмазы, мы режем своей собственной пылью. // Whether we fall by ambition, blood, or lust, like diamonds we are cut with our own dust.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 55
▪ points : 79
avatar
Nina Yaxley
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 21 Jan - 1:26

Elle savait pertinemment qu'il lui fallait se montrer à ce bal. Parce qu'elle avait été invitée, parce qu'elle appartenait à une famille influente, parce que Dolohov y serait lui aussi et une foule d'autres raisons toutes plus futiles les unes que les autres. Nina préférait se dire qu'elle y allait parce que cela pouvait lui être utile ou, du moins, avait-elle tenté de s'en convaincre en se préparant. Elle était plutôt douée pour se voiler la face lorsque cela l'arrangeait mais aujourd'hui, difficile de lutter contre la triste réalité. Cette soirée était un étalage de bon goût, théâtre parfait du ballet des hypocrites. Fidèles du Seigneur des Ténèbres et idéalistes naïfs, réunis dans une même pièce, sirotant les mêmes verres, avalant les mêmes petits fours, l'image était presque drôle tant elle était grotesque. Nina s'arrêta un instant pour contempler la petite foule en arrivant, l'ombre d'un rictus tordant ses lèvres. Grotesque, c'était le bon mot. Laissant son châle glisser au creux de ses coudes pour dévoiler ses épaules dénudées, elle ne tarda pas à se mêler aux autres et, bientôt, repéra la silhouette de Dolohov, en grande conversation avec, surprise, Corban et son épouse. Après quelques sourires doucereux, Nina parvint à les rejoindre, non sans un regard moqueur pour Dolohov. « Enfin, contenez-vous, vous ne voudriez pas déjà gâcher la soirée avec pareilles grossièretés, si ? fit-elle, feignant l'innocence, avant de se tourner vers ses cousins. Elena, cette robe te va à ravir, tu es parfaite. Et n'en déplaise à ce cher Dolohov, je prendrais bien un verre ou deux. Juste assez pour supporter cette soirée » ajouta-t-elle, adressant un sourire glacial cette fois à l'imposant Russe.

Spoiler:
 


if i was a machine, wouldn't have a heart so you couldn't break it. no such thing as time so you couldn't waste it. that would be the dream, the world could never bother me ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 259
▪ points : 330
avatar
Dorcas Meadowes
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 21 Jan - 1:28

Avoir Gideon à ses côtés lui donnait un peu d'espoir quant à l'issue de cette soirée idiote. Au moins, si elle se retrouvait à l'origine d'un incident diplomatique, elle serait soutenue. A la réflexion, ils en partageraient certainement la responsabilité, Gideon ne portant pas plus Dolohov dans son cœur qu'elle. Elle laissa échapper un ricanement bruyant en écoutant son compagnon, ricanement qui fit hausser les sourcils de plusieurs sorciers qui se tenaient non loin et, vaguement irritée, Dorcas leva les yeux au ciel. Quelle sale petite bande d'hypocrites.

Elle se tordit presque le cou, cherchant du regard Dolohov. Il passait difficilement inaperçu et elle ne tarda pas à le trouver, lugubre dans son costume sombre. « Regarde-le, cet enfoiré. Dire qu'il peut se pavaner en liberté et qu'ils trouvent tous ça normal » cracha-t-elle, amère. Elle se mordit l'intérieur de la joue, prête à hurler, puis inspira profondément, en quête d'un semblant de calme. Venir ici seule aurait été une très, très mauvaise décision et Dorcas en connaissait un rayon en mauvaises décisions. Elle vida son verre d'un trait et saisit la main du rouquin, attrapant un plat de petits fours de l'autre. « Excellente idée, ça va rehausser son teint en plus » ricana-t-elle. Restait à jouer l'idiote maladroite, ce qui, à la réflexion, n'était sans doute pas le rôle le plus difficile de sa vie mais Dorcas avait toujours eu beaucoup de mal à se conformer à l'hypocrisie générale. Elle s'engagea pourtant vers Dolohov, prenant soin d'adopter une allure peu assurée, vacillant presque sur ses escarpins. « Oh Merlin, attention » lâcha-t-elle d'une voix suraiguë en arrivant à hauteur du mangemort. Le plat bascula contre le smoking impeccable, pour le plus grand plaisir de la jeune femme. Ce n'était rien qu'un coup de baguette ne pourrait réparer, évidemment, et ça ne lui passerait certainement pas l'envie de faire sauter quelques dents à cet enfoiré perfide mais Dorcas était capable de se satisfaire de ce genre de petits plaisirs, en attendant de pouvoir enterrer ce type et ses charmants copains. « Quelle maladroite, vraiment, Dolohov, je suis- non, en fait, non. Yaxley... et Yaxley et Yaxley » ajouta-t-elle pour saluer les trois autres qui se tenaient là. Quelle charmante compagnie. Décidément, Narcissa Malfoy manquait sérieusement de goût, qu'il s'agisse de décoration ou de fréquentations.

Spoiler:
 


(i wanna hold your hand)
now we're picking fights and slamming doors, magnifying all our flaws, and i wonder why, wonder what for, why we keep coming back for more? is it just our bodies? are we both losing our minds? is the only reason you're holding me tonight 'cause we're scared to be lonely? do we need somebody just to feel like we're alright? is the only reason you're holding me tonight?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 9
▪ points : 10
avatar
Edgar Bones
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 21 Jan - 16:04

Le Ministère. Edgar cligne des yeux à peine-a-t-il transplané dans la salle de réception. Les décorations sont sublimes. Il cherche Disha des yeux dont il n'a pas eu de nouvelles depuis plusieurs heures, ne pouvant s'empêcher de s'inquiéter un peu, comme lorsqu'il n'entend pas parler d'elle pendant plusieurs heures d'affilée. Il n'y peut rien, s'il s'inquiète. C'est comme ça qu'il fonctionne, il a les nerfs à vif, surtout pour une soirée pareille. Même si Narcissa Black reçoit du beau monde au Ministère, et qu'elle veut faire de sa soirée une soirée parfaite ou une démonstration de force, Edgar n'en n'oublie pas pour autant que la soirée du Nouvel-an semble le moment parfait pour leur rappeler à tous que la guerre gronde dehors et que Voldemort veut prendre le pouvoir. Alors il veille un peu, même si ses bonnes résolutions ont tendance à s'évaporer quand des plateaux remplis de verres leur volent autour. Il en attrape un et accueille l'imitation d'un regard noir avec un éclat de rire.

« Courage, Jones, personne ne peut pas lancer des regards assassins comme la soeur de Bellatrix Black », il lance, en jetant à Andromeda un regard à la fois provocateur et entendu. Il avise son meilleur ami, Ted, qui a la lourde responsabilité de rester sobre ce soir. Quelques minutes auparavant, il aurait presque pu proposer de l'accompagner - juste pour garder un oeil attentif et conscient sur le déroulement de la soirée. Mais il a changé d'avis, et l'alcool l'aide malgré lui à se détendre. « A ton dévouement, Teddy », il lance en avalant son verre cul-sec, comme les autres.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 37
▪ points : 95
avatar
Gideon Prewett
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 21 Jan - 16:42

Gideon suit sagement Dorcas qui se propose de mettre leur plan à exécution. Nul doute qu'il faudra qu'ils s'en aillent assez rapidement, une fois leurs méfaits accomplis, parce que les Mangemorts risquent de ronger leur frein d'agacement. Il n'a pas envie de se faire ennuyer, pas ce soir, alors que la nouvelle-année s'annonce et qu'il préfère mille fois la perspective de l'alcool et des joints de mandragore au Chaudron. Et puis de toute façon, ce n'est pas comme s'ils avaient prévu de trainer ici trop longtemps - Fab et les autres les attendent, de toute façon. La suite de la soirée devrait être bien meilleure que sa première partie - mais autant profiter jusqu'au bout de leur présence ici. Dorcas s'empare de sa main et met son plan à exécution, Dolohov, ce crétin, se retrouvant bien rapidement avec le costume rempli de tâches laissées par les petits fours. Oh, ils auraient pu en rester là, devant l'air abasourdi de Dolohov et des autres Yaxley qui contemplent la scène en ayant l'air de ne pas trop en revenir. « Dorcas, Dorcas, Dorcas... ce que tu peux être maladroite. Je t'ai déjà dit de ne pas manipuler les plateaux de petits fours près des Mange-... près des gens, pourtant. Tu n'apprendras donc jamais ! » il lance, fortement ironique, prêt à faire demi-tour en emmenant son amie.

Mais Gideon est soudainement traversé par l'idée la plus stupide, sans doute, de toute son existence, et il dégaine sa baguette en la pointant sur le Mangemort blond. « Je vais vous nettoyer tout ça », il lance dans un sourire. « Reducio », il lance en pointant la veste et la chemise de Dolohov, les deux se mettant donc immédiatement à rétrécir, ce qui visiblement, le laisse dans une position assez désagréable - et aussi un peu dévêtu. Gideon plaque sa main libre contre sa bouche et penche la tête. « Triple buse, je me suis trompé de sortilège ! Je suis totalement navré », il lance en exagérant son air désolé. « Je vous laisse résoudre ça tout seul, ça évitera que vous vous retrouviez en petite tenue... Mille pardons ! » Il offre un sourire ravi à l'assemblée et s'empare à nouveau de la main de Dorcas. « On devrait s'en aller avant de commettre une énième maladresse, tu ne crois pas ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 193
▪ points : 360
avatar
Hestia Jones
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 21 Jan - 18:53

Les soirées en compagnie d’Andie, Ted, et toute la bande, m’avaient tellement manquées. Certes, je m’étais fait quelques amis aux États-Unis, et Sebastian ne manquait jamais de m’emmener de gré ou de force aux soirées organisées à la fin de chaque match de Quidditch auquel il participait. Néanmoins, il était difficile de trouver un groupe aussi décadent, avec des individus aux personnalités déjantées. Alors finalement, le bal de Narcissa n’était pas aussi horrible que je me l’étais imaginée, surtout en aussi bonne compagnie. J’aurais beaucoup apprécié pourquoi accompagner Andie et faire des shots avec elle ; ou même simplement siroter de l’hydromel m’aurait suffit. Condamnée à boire du jus d’orange pour la soirée, je me rattrapais en consommant mon poids en petits fours. J’attendais également avec impatience de connaître l’issue du pari en cours entre les Tonks. Je décidais de monter un peu les mises d’ailleurs. « Je rajoute 10 gallions si tu arrives à caresser la crinière de Lucius… ou au moins si tu lui demandes la marque de son shampoing », la seconde proposition étant sans aucun doute plus réalisable que la première en l’état, le permis de boire ayant été retiré à Ted pour la soirée. Je me tournais vers Sebastian, qui avait été préalablement briefé chez les Tonks concernant les gens potentiellement présents. « Alors, qu’est-ce que tu en penses ? » m’enquis-je auprès de lui, amusée par la situation.

Quelques minutes plus tard, je joignais mon rire à celui d’Edgar lorsque Andromeda décida de jouer les professeurs avec moi, afin d’enseigner l’art subtil des regards condescendants à la Black. Je tentais d’imiter mon amie plusieurs fois, avant d’échouer lamentablement, malgré les encouragement de Bones. De plus, il était bien trop difficile de se concentrer alors qu’Andie réussissait avec une perfection inimitable. « J’aband… » Je fus coupée par le bruit sourd d’un plateau qui s’écrasait dans un grand fracas au sol. En tournant la tête, j’aperçus non loin l’insipide Yaxley, accompagné de sa femme et … de Dolohov, dont le smoking venait d’être décoré par des petits fours. Si je n’entendais pas l’échange d’ici, je reconnus Gideon Prewett, qui sortit rapidement sa baguette magique. Un petit geste du poignée, et le Mangemort à la réputation terrifiante se retrouvait en petite tenue dans une assemblée composée de gens importants du Ministère. « Niveau regard condescendant, Dolohov va te faire de la concurrence » commentais-je à l'attention d'Andie, en me moquant sans retenue du Sang-pur. Ce n’était pas tous les jours qu’on avait le droit à un tel spectacle. Mais jamais je ne jetterais ouvertement des fleurs à Prewett, même si j'approuvais totalement sa petite blague. « Je note l'idée. On devrait essayer de faire la même chose à Yaxley au bureau, à l'occasion ! »

what's happening:
 


falling with you - Feels like I'm tripping, I'm falling hard from the highest heights. When I crash where will you be? How do you feel about me? You're my favorite drug, I smoke you in the car and I can't get enough.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 21 Jan - 21:59


Nilüfer commençait en avait marre car c'était la troisième fois qu'elle empêchait Dedalus de prendre des feux d'artifices ou des blagues. J'espère que tu as rien, on part. La brune ne laisse pas son fiancé se préparer et le fait transplanner au ministère. Cette invitation avait fait rire Dedalus qui avait voulut préparer une blague. Nilüfer avait pris une robe noire et blanche avec qu'une seule manche. Tout cela agrémenté d'une simple  pochette noire et les cheveux détachés. Le couple arriva au ministère un peu en retard mais connaissant Dedalus c'était presque obligé. Évite les blagues, reste calme, après on ira au chaudron baveur. Oui maman, tiens il y a Ted et Hestia là-bas. Nilüfer regarda dans la direction pour voir ses amis. Le couple se dirigea vers leur amis pour voir ce qu'il faisait. Un gage, vraiment Hestia ? Je peux parier. Désolé du retard, mais j'ai dut empêcher Dedalus d'emmener des feux d'artifices et des blagues. La belle brune rigola et fit un clin d’œil à Hestia. Hestia était une amie de Dedalus avec qui leur relation n'avait pas commencer en de bon hospice mais maintenant Hestia était une grande amie. Andromeda commençait des cours pour etre condescendant comme les Black, les rires se faisaient entendre. Un grand bruit se fit entendre vers Dolohov qui était avec Gideon et Dorcas mais surtout en petite tenue. Tu vois, ils ont fait une blague  Bien sur,si je t'avais laissé faire , il n'y aurait plus de salle. Nilüfer ne souhaitait qu'une chose c'était de vite partir pour la soirée au chaudron baveur.  
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
▪ messages : 330
▪ points : 148
avatar
Elena Yaxley
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Lun 22 Jan - 15:36

" Oui, Corban a eu la bonté de me tenir informée. " Répond Elena en fixant impassiblement le russe qui l’observe d’une manière presque sérieuse. Pourtant, en elle, il n’y a rien de serein, au contraire. Son cœur s’accélère, car elle sait que des innocents vont se retrouver blessés, ou pire, et qu’elle ne fera rien pour les avertir. Impuissante, elle ne peut se défendre qu’avec ses mots, ce qui ne lui laisse pas une grande marge de manœuvre. Prenant ensuite son plus beau regard inquiet, ses yeux passent de l’un à l’autre avant qu’elle n’ajoute « J’espère qu’il ne vous arrivera rien. Je ne m’en remettrais pas. » Mais c’est tout le contraire qu’elle espère, concernant Dolohov tout du moins. Excepté leur mort, Elena ne voit pas quelle autre échappatoire trouver. Et cela réglerait tout ses problèmes. Surtout le plus urgent, celui qui concerne son fils que son mari s’est mis en tête d’éduquer maintenant qu’il a « atteint l’âge de raison ». Elle ne peut s’empêcher d’avoir peur en pensant à ce que ça signifie. Aden est bien trop jeune, mais il faut les prendre au berceau pour être certain que l’adhésion soit complète ! Elena se souvient encore des leçons particulières de son frère, de la dureté dans sa voix et l’intransigeance dans son regard. Elle ne veut pas ça pour son fils. Elle ne voudrait de ça pour personne. A défaut de pouvoir être là pour sa fille, Miss Yaxley souhaiterait protéger le petit.

Mais le mangemort ne s’arrête pas là, et n’empêche pas la remarque paternaliste de quitter ses lèvres carnassières. Au moins son mari la soutient par un regard désapprobateur. Peut-être Corban pense qu’il est le seul à pouvoir se permettre ce genre de remarques, ou bien sa femme lui plait-il lorsqu’elle a un peu bu, plus indolente, plus causante, moins renfermée. « Comme vous l’avez si bien remarqué cher Antonin, j’ai si rarement la chance de sortir qu’il est vrai que je me suis un peu laissée aller. » s’excuse Elena, en reprenant néanmoins une gorgée de sa coupe montrant ainsi qu'elle ne compte pas s'arrêter pour autant.  Elle va pour ajouter quelque chose lorsqu’elle entend la voix de Nina Yaxley la cousine de son mari qui vole à son secours. «Merci Nina, je te retourne le compliment.» Elena n’a plus l’habitude qu’on prenne sa défense, et se sent étrangement peu plus en sécurité maintenant qu’elle n’est plus toute seule avec les deux hommes. « Vous devriez lui servir un verre Antonin, en parfait gentleman que vous êtes. Mais je ne vais pas vous apprendre les bonnes manières, or should I ? » Un grand sourire sur le visage, Elena continue à le fixer sans ciller, bien qu’une boule s’insinue en elle. Car les propos du grand blond la touche plus que de raison. Si seulement elle était réellement une «traître à son sang», Elena ne serait pas là aujourd’hui, mais avec les deux seules personnes qui comptent encore pour elle. Au moins, Andromeda Tonks est-elle restée fidèle à ses convictions.

Ses pensées sont très vite interrompues par un enchaînement d’humiliation envers le russe perpétré par des personnes dont Elena a déjà entendu parlé. Mais elle ne peut en rire, cette situation ne l’atteint presque pas. Espérant que cela ne se transforme pas en esclandre, ou pire. Elena recule de quelques pas. Comme si elle ne voulait pas être prise pour un des leurs, comme si elle n’était pas vraiment là. Puisque ce n’est pas tout à fait faux. Elena est ailleurs, dans sa tête, dans ses souvenirs. L’alcool a pris le contrôle sur son esprit, elle ne tient plus tout à fait sur ses talons. Mais elle est coincée, la main de son mari qui se resserre sur son bras comme preuve de son enfermement.  

what's going on:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mer 24 Jan - 15:11

Le regard d'Andromeda la fait reculer car par ce regard, la jeune femme lui fait comprendre qu'elle n'a pas envie de lui parler. Le jus de fruit qu'elle boit lui parait trop doux mais elle doit rester lucide au moins jusqu’à que son oncle commence à ne pas se sentir bien. Millicent s'imagine à cette soirée avec William devenu peut être chef des aurors et leur enfants tous avec des places dans le monde. Ophelia est là aussi avec son époux. Elle porterait une tenue plus vivante surement du rouge pour rendre hommage à la maison de son époux. Elle serait Millicent Longbottom et tout serait différent. Son esprit se laisse vagabonder dans les scénarios possible quand près d'elle, un plateau tombe. Millicent regarde deux jeunes gens près des Yaxley et de cet Antonin Dolohov, celui- ci est vite moquer sans problèmes. Millicent est sortie de son observation et de ses rêveries par un serveur. Miss Slughorn, votre oncle .. Vous appelle. Suivez moi. Millicent regarde l'heure et se dit que si elle le trouve bourré, il aura réussit à faire plus que son ancien record. Son oncle est assis avec une bouteille vide et une à moité pleine en compagnie des patriarches de certaines familles. Millicent, regardez ma nièce n'est elle pas magnifique. Toujours aussi belle. La brune lance un regard de remerciement au serveur et se sent désolé que son oncle se soit donner en spectacle mais c'était dans son personnage d'homme un peu fantasque.Venez, mon oncle rentrons. Les deux Slughorn quittent la soirée et Millicent transplane avec son oncle dans son appartement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
▪ messages : 54
▪ points : 60
avatar
Sebastian Jones
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Jeu 25 Jan - 13:45

Tout lui était un peu étrange et inconnu depuis que Sebastian avait suivi sa femme en Angleterre. Lorsqu’elle lui avait proposé de l’accompagner pour l’enterrement de sa mère, il n’avait pas hésité une seconde et l’avait suivie dans ce pays qu’il ne connaissait pas. Son duplex lui manquait, ses amis aussi. Mais le joueur de quidditch n’était pas du genre à se morfondre ou à voir le verre à moitié vide. Hestia avait besoin de lui et c’était tout ce qui comptait. Célibataire endurci voletant de conquêtes en conquêtes, il n’aurait jamais cru personne si on lui avait dit qu’il serait là aujourd’hui, sa femme à son bras, dans la grande salle du ministère de la Justice anglaise en très bonne compagnie.

Et pourtant, Sebastian Jones est bien en tenue de soirée, Hestia au bras, un peu ivre après l’apéritif chez les Tonks. Il se sent bien, l’alcool ayant sans doute aidé à briser la glace, et rigole aux différentes blagues lancées par la bande. « S’ils passent du Elvis, je vais vous montrer comment on chante aux States. Le king ce sera moi tonight. » Aussi compétiteur que sa femme, Seb se prend au jeu et s’imagine déjà pousser la chansonnette alors qu’il en a peu l’habitude. Mais on ne rigole pas avec Elvis. Même s’il a fait attention à ne pas trop boire, pour ne pas faire un esclandre en plein bal, il sent l’alcool qui l’affecte, le rendant plus joyeux encore. Le jeu d'alcool ne l'aidant sans doute pas à garder sa raison.

Bien qu’Hestia lui ait quelque peu expliqué la situation particulière et les diverses tensions qui se déroulent en Angleterre, Sebastian ne connait personne. Ce n’est que quand Lucius Malfoy est presque pointé du doigt par le couple Tonks que l’américain peut enfin mettre des noms sur des visages. « Il doit passer un temps fou devant la glace tout les matins. » Ajoute-t-il après la remarque de Ted, et le voilà qu’il prend quelques poses s’imaginant dans son grand manoir à faire la moue devant la glace. « Il n’a sans doute rien de mieux à faire ! » Seb n’a pas l’habitude des grands bals mondains, bien plus habitué aux soirées dans les pubs et les bars après les match de quidditch. Il se sentirait peu à sa place au milieu de ces snobinards si ce n’était pour eux. Les remarques de Ted, Andromeda qui apprend ensuite à sa femme comment faire le plus réussi des regards condescendants. Il s'émerveille alors, car même ainsi à faire la pitre, froncer les sourcils et gonfler les narines, Seb ne peut s’empêcher de la trouver belle. Il en oublie de suivre la conversation, et sursaute lorsqu’un bruit sourd éclate dans la grande salle, son regard se tourne vers le bruit et il manque de s’étouffer avec son verre en explosant de rire. « Aaaah, that’s more my kind of party. » Et puis il ajoute à l’intention d’Hestia. « Yaxley, c’est l’idiot qui travaille avec toi et Andromeda ? Celui qui n’arrête pas avec ses commentaires paternalistes ? J'ai bien envie d'avoir une petite discussion avec lui. » Lorsqu’il entend ce nom, Sebastian fronce les sourcils alors que son regard s'assombrit et que son torse se bombe.Même s'il joue la comédie et qu'il accentue sa colère, Seb irait presque lui refaire le portrait à ce malotru. Ses poings se serrent, car l'alcool a fini par faire son petit bonhomme de chemin dans le cerveau de l'américain. Sebastian prend sur lui pour ne pas faire honte à sa femme et faire bonne impression auprès de ses amis. Mais l’américain serait prêt à en découdre à coup de sortilèges s'il le fallait.


spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 215
▪ points : 119
avatar
Ted Tonks
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Sam 27 Jan - 19:04

Il n’y a pas grand-chose d’autre que Ted ait envie de faire ce soir que de se moquer ouvertement de sa belle-famille. Connaissant cette dernière, il vaut probablement mieux le faire tout en subtilité. Difficile à faire cependant lorsque femme et amis le poussent au vice. L’appât du défi et du gain ne met pas longtemps à faire son petit bout de chemin jusqu’à sa caboche et c’est avec un sourire vainqueur qu’il frappe dans les mains des deux jeunes femmes pour officialiser le pari.

- 30 gallions, préparez la monnaie, je suis chaud patate !


Une petite pirouette caricaturale plus tard et il glisse presque gracieusement vers les principaux intéressés dans son petit pari débile. Sa démarche assurée ne laisse aucun doute sur sa destination alors qu’il slalome entre les invités, les yeux rivés sur l’un des couples les plus emblématiques des pourris jusqu’à la moelle que constituaient sa belle-famille, et c’est avec un sourire hypocrite digne des plus belles couvertures du Sorcière Hebdo que Tonks esquisse une petite pirouette destinée à saluer Narcissa. Narcissa à qui il embrasse soigneusement la main, parfaitement conscient qu’elle en sera aussi dégoûtée que lui.

- Narcissa, Lucius, quelle somptueuse réception ! Je tenais à vous remercier personnellement de nous avoir conviés, Andie et moi sommes ravis, vraiment. Ces petits-fours sont délicieux et par Merlin, Lucius, continue-t-il en tendant la main vers ce dernier, je suis ébloui par ta chevelure. C’est le nouveau barbier de l’allée des embrumes qui s’occupe de toi ?

Il n’y a plus qu’à s’éclipser vite fait, récupérer ses trente gallions et filer au chaudron baveur avant d’avoir des ennuis, maintenant… A trop vouloir jouer au sarcasme avec des mangemorts qui le préfèreraient amplement six pieds sous terre, on peut finir par se brûler rapidement les ailes.

what's going on ?:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 97
▪ points : 75
avatar
Narcissa Malfoy
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 28 Jan - 14:05

Dire que Narcissa était parfaitement détendue serait un mensonge, mais elle était dans son élément et cela l'aidait à se sentir plus à l'aise. Faire des bises dans l'air et serrer des mains, s'assurer que les stocks de vin de sureau ne s'amenuisaient pas et réprimander une serveuse un peu trop bavarde ou maladroite. C'était facile et rassurant.

Paradoxalement, saluer Antonin Dolohov entrait parfaitement dans cette routine plaisante mais éveillait aussi ses pires angoisses. Il était le numéro deux du Lord, l'homme qui poussait Lucius à se dépasser. Et il n'était pas là juste pour se faire bien voir. Elle inclina toutefois poliment la tête et se fit courtoise et mielleuse pour le grand russe. « Merci beaucoup Antonin, c'est un plaisir de vous voir ici ce soir. » Ici, où tout était sûr et réglé, ici où Lucius ne risquait rien. Ils continuèrent à parler de banalités, le regard de Cissy se perdant sur la foule.

Il y avait bien des gens qu'elle aurait préféré éviter. Le bal du Ministère devait certes être ouvert à tous les employés de cette large structure, qu'importe leurs origines ou leur position. Mais voir sa soeur déchue et son impur de mari, riant et se pavanant avec une bande d'imbéciles heureux lui procurait un pincement au coeur plus violent qu'elle ne voulait bien l'admettre. Et la perspective de ce qui les attendaient ne lui procurait qu'une satisfaction froide. Oui, ils feraient leur devoir et les impurs en subiraient les conséquences. Mais cela ne la mettait pas en joie, elle ne parvenait pas à trouver du réconfort dans la souffrance d'Andromeda. Il le fallait et c'était pour une cause noble. Mais cela avait un arrière goût amer. Ou bien était-ce la joie sur le visage de son aînée - cette étrangère qu'elle ne pourrait plus jamais faire rire - qui la rendait si aigrie.

La jeune femme but une gorgée d'hydromel et serra brièvement la main de son époux pour se donner du courage et ses pensées tristes furent interrompues par l'arrivée des Slughorn, aussi obséquieux qu'elle. « Vous êtes bien trop bon Horace, j'espère que le buffet sera à votre goût. Millicent, vous êtes ravissante, Mère sera ravie de vous voir. » Druella était en effet de sortie, montrant à tous d'où sa précieuse benjamine tenait son talent pour les mondanités. Narcissa se savait donc observée sous toutes les coutures. Elle évitait autant que possible sa chère maman, ne tenant pas à se voir expliquer tout ce qu'elle avait mal fait et combien il était déshonorant que des impurs et des traîtres puissent venir à sa réception.

Quelques sourires de plus, des regards entendus à Lucius, à mesure que l'heure approchait. Le jeu se fit un peu plus plaisant quand elle salua Elena Yaxley et son insipide époux. Le fait que l'autre blonde soit forcée de la complimenter, alors même qu'elle briguait sa position au sein du comité des fêtes, était un bonus très agréable. « Oh, je n'aurais jamais pu faire tout cela sans votre précieux soutien ma chère, je vous en remercie encore. » Elle posa une main fraîche et légère sur le bras de sa comparse de sang et de rang, enfonçant un peu plus le clou. « Et ce serait un plaisir de passer un peu de temps avec vous Elena, cette année nous apportera une foule de belles choses que nous nous devrons de fêter. » Sous texte on ne peut plus limpide. Elles savaient. Et c'est ce qui amusait Narcissa. Il était plus agréable de jouer au même jeu, plutôt que de manipuler toute la partie.

De nouveaux visages la saluèrent, avant de virevolter autour du buffet. Chacun évitait l'oncle ivre ou la collègue trop bavarde, tout en se demandant combien de temps rester pour avoir l'air poli. Les grands de ce monde se flattaient mutuellement, tout semblait bien se passer jusqu'à ce qu'un bruit sourd résonne dans toute la salle. Nombreux sont ceux trop bruyants, trop ivres ou trop sourds pour remarquer mais tous ceux dans le périmètre de ce triste spectacle se figèrent. Mrs Malfoy en fit de même, un instant, jaugeant du risque encouru. Dolohov n'eétait pas connu pour être compréhensif et affable.

Elle s'approcha toutefois de la petite scène, sourire lumineux aux lèvres et regard neutre pour un de ces Prewett et sa compagne aux deux mains gauches. Si elle pouvait, elle les mettrait dehors dans la seconde. Mais évidemment, elle se devait d'être diplomate. « Tant de maladresses mes amis, vous devriez peut-être rentrer vous reposer, il ne faudrait pas que vous cassiez les antiquités du Ministère. » Elle sourit faussement à la jeune Meadows, sa voix toujours aussi douce et son visage impassible. « Il ne faudrait pas que le bureau des Auror souffre des conséquences de votre fatigue chère Dorcas. » La menace n'était pas qu'en l'air, les Malfoy connaissaient suffisamment de monde pour pouvoir faire remonter leurs avis et remarques à divers membres du Ministère, forcés de les écouter de part la situation privilégiée du couple. Evidemment, cela ne résulterait sans doute qu'en une petite remontée de bretelles pour Meadows, mais Narcissa se régalait toujours de ces petites démonstrations de pouvoir.

Elle s'attarda ensuite sur le sort de ceux qui importaient, espérant que Dolohov ne passerait pas ses nerfs trop brutalement plus tard la soirée. « Je suis navrée Antonin, venez, laissons ces jeunes gens nettoyer tout ceci. » Elle lui fait signe de s'éloigner un peu, des serveurs aux regards un rien tétanisés s'affairant pour récurer le sol et remettre le buffet en ordre. La blonde fit alors elle-même un élégant tour de baguette, discret et silencieux et la chemise du russe se retrouva immaculée, repassée, parfaitement ajustée et son col bien replié. Les sortilèges, c'était la spécialité de Mrs Malfoy et elle excellait dans les sorts d'intérieur. « Et voilà, propre comme un Gallion neuf. » Essayant de détourner l'attention de l'impétueux personnage, elle s'attarda sur la frêle Yaxley. « Mais dites moi Elena, vous n'avez pas été éclaboussée au moins? Ce serait un crime de tâcher une si belle robe. »

Une fois l'esclandre évité, Narcissa s'apprêta à quitter la petite assemblée, ne préférant pas s'immiscer plus que nécessaire entre tous ces Yaxley et Dolohov. Mais elle eu tout juste le temps de faire quelques pas et de rejoindre son époux qu'elle fut abordée par Ted Tonks. Il lui fallut faire un effort surhumain pour dissimuler sa surprise et sa colère, affichant un sourire froid en guise de salutation. L'insolence du grossier personnage était sans limite et si elle n'avait pas été formatée pour garder le contrôle en toutes circonstances, la sorcière aurait put faire exploser la moitié des sculptures de glace au visage du malappris. Elle se contenta d'incliner poliment la tête et de répondre d'une voix doucereuse « Mais c'est un plaisir Mr Tonks. Je vois que vous avez pu vous libérer de vos obligations parentales, je ne sais pas comment vous faites, si j'avais une jolie petite fille comme vous, je n'oserais pas la quitter des yeux. » Son sourire machiavélique se changea bien vite en une esquisse naïve et courtoise. « Profitez de la soirée en tout cas. » Tant qu'il en est encore temps.

here's what you missed on Floo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 259
▪ points : 330
avatar
Dorcas Meadowes
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Dim 28 Jan - 16:40

Difficile de retenir son grand sourire satisfait devant le spectacle ô combien comique qu'offrait Dolohov. Dorcas se mordit l'intérieur de la joue, tandis que Gideon en rajoutait une couche – ou en enlevait, tout dépendait du point de vue. Elle dût se retenir d'éclater franchement de rire et, dans un effort pour rester sérieuse, elle évita soigneusement de lever les yeux vers Dolohov, se concentrant plutôt sur Gideon qui semblait bien trop fier de lui pour son propre bien. « Quel empoté tu fais Prewett, répliqua-t-elle, avec un bref regard pour leurs mains entremêlées, moi qui me réjouissais de passer une merveilleuse soirée au Ministère, vraiment. Mais tu as raison, mieux vaut filer avant de faire une autre bêtise, je suis tout à fait d'accord » ajouta-t-elle, sans vraiment parvenir à garder son sérieux. Quelle piètre comédienne elle faisait, vraiment. C'était un vrai miracle qu'elle ait réussi à suivre le jeu de l'hypocrisie et des faux-semblants jusque-là, officiellement du moins. Personne n'avait besoin de savoir qu'elle était à l'origine des pamphlets et autres flyers de dénonciation glissées sous certaines portes et placardées sur certains murs.

Avant que Gideon et Dorcas ne puissent fuir, Narcissa Malfoy fit son apparition, pétrie dans sa dignité et sa classe. L'auror fronça le nez, avec la désagréable impression d'être redevenue une gamine prise en flagrant délit par l'un ou l'autre de ses professeurs à Poudlard. Le sourire que lui décocha l'hôtesse du soir faisait presque froid dans le dos et Dorcas se surprit à serrer un peu plus fort la main de Gideon. Merlin qu'elle détestait ces gens et leurs grands airs. Leur apprenait-on à se comporter comme des enfoirés pompeux comme on leur apprenait à lire ou tenaient-ils tous ça de naissance ? Clairement irritée cette fois, Dorcas elle laissa échapper un ricanement mauvais. « Oh, je suis sûre que mes supérieurs seraient positivement ravis d'entendre votre avis sur mes états de service, Narcissa. Ils tiennent tellement à votre opinion et à celles de vos charmants camarades » Elle eut un regard dédaigneux pour Yaxley et Dolohov, et, à sa grande surprise, regarda la prétentieuse pimbêche épousée par Lucius Malfoy attirer le malheureux mangemort à l'écart. Son sang ne fit qu'un tour et, sans réfléchir, Dorcas s'élança à sa suite, la main de Gideon toujours dans la sienne. Elle aperçut Ted Tonks, of all people, et s'arrêta net. Qu'allait-il encore inventer pour se faire remarquer ? Dorcas fronça les sourcils et, après un rapide coup d'oeil, vit le petit groupe que Ted venait manifestement de quitter, constitué de sa femme et, oh boy, d'Hestia Jones et son mari. Elle s'attarda un instant sur son ancienne amie, tâchant de réprimer l'amertume qui l'envahissait, doucement mais sûrement, à la vue de la jeune femme. Dorcas finit par reprendre ses esprits et reporta son attention sur Tonks. « Viens, je sens que Tonks va encore faire des siennes. Ce garçon va finir par se faire tuer sans même lever sa baguette » gronda-t-elle, entraînant à nouveau Gideon. Comment Andromeda avait-elle pu laisser son imprudent de mari se jeter dans la gueule du loup ? Les Malfoy n'étaient peut-être pas les pires ordures à honorer cette soirée de leur présence mais ils n'étaient pas des enfants de cœur, surtout Lucius. Il n'était pas si loin de Dolohov dans la longue liste des enflures de mangemorts dont Dorcas rêvait autant d'exposer au grand jour que d'étrangler et c'est sans sourire, cette fois, qu'elle les rejoint. « Tiens, Ted, on te cherchait justement, lança-t-elle sans le lâcher du regard, où est Andie ? Nous sommes attendus, souviens-toi » Subtil, Dorcas, comme toujours. Elle n'avait pas le temps ni l'énergie d'essayer de l'être cependant. « Vous nous excuserez mais cette comédie a assez duré, si bien ficelée soit-elle, ajouta-t-elle à l'intention de Narcissa, n'hésitez pas à faire un rapport à Crouch, Narcissa. Je suis certaine qu'il a tout loisir d'écouter les jérémiades de la directrice d'un comité dont personne ne parvient à retenir le nom. Ce n'est pas comme si nous étions vraiment occupés, au département de la Justice. Merlin sait que les journées sont longues et ennuyantes, vraiment » lâcha-t-elle, cassante. Elle tenta un sourire froid, ne parvint qu'à produire une vague grimace puis se tourna de nouveau vers Ted. « Quelque chose à ajouter Tonks ? Tu préfères papoter shampoing ou on peut aller passer la soirée en plus charmante compagnie ? » Elle n'avait pas spécialement besoin de partir avec lui, ni Andromeda – ni le reste de leur petite bande mais Dorcas préférait éviter de penser à Hestia dans l'immédiat – mais l'idée de laisser ce petit imbécile à l'instinct de préservation de toute évidence inexistant lui donnait la nausée. A moins que le parfum d'hypocrisie, si entêtant, ait fini par avoir raison de sa bonne volonté.

Spoiler:
 


(i wanna hold your hand)
now we're picking fights and slamming doors, magnifying all our flaws, and i wonder why, wonder what for, why we keep coming back for more? is it just our bodies? are we both losing our minds? is the only reason you're holding me tonight 'cause we're scared to be lonely? do we need somebody just to feel like we're alright? is the only reason you're holding me tonight?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 270
▪ points : 153
avatar
The Sorting Hat
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   Mar 30 Jan - 18:58

nouvel an 1978




TOUR 2 : BAL D'HIVER

Peu à peu, les gens qui n'ont pas vraiment envie d'être là se mettent à transplaner pour rejoindre d'autres soirées, certains d'entre eux rejoignant leurs amis directement au Chaudron Baveur. La soirée a été, hors quelques incidents mineurs, un succès pour Narcissa. Les Mangemorts, qui sont, au fil du temps, les principaux restants de cette soirée qui se termine, se réunissent pour coordonner leur attaque planifiée au Chaudron Baveur et pour en régler les derniers détails. Les idées se forment, les groupes aussi, et la soif de violence des partisans du Lord résonne peu à peu dans la Salle. Ils se préparent et ensuite, ils ne répondront plus de rien...


INFORMATIONS :

  • Pensez à résumer ce qu'il se passe concrètement dans votre post à chaque fois que vous postez dans l'intrigue dans un spoiler en dessous de votre post. (Surtout les détails de mouvement, deux lignes pas plus)
  • Vous pouvez participer aux deux intrigues, il suffit de transplaner quand bon vous semble. (Et de le préciser dans vos résumés de posts!)
  • Il n'y a pas d'ordre de passage, ni d'inscriptions, vous pouvez donc participer autant que vous voulez, dans l'ordre que vous voulez.
  • Les élèves sont toujours en vacances, ils peuvent donc participer et en profiter pour rp avec d'autres personnes.
  • Les membres du ministère sont obligés de faire une apparition (même courte) à la soirée de Narcissa Malfoy. (Vous joueur, n'êtes pas obligés de poster, c'est juste pour créer une occasion de faire rp des personnages aux convictions politiques divergentes dans un cadre bien hypocrite.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://floopowder.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: INTRIGUE ϟ nouvel an 1978   

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE ϟ nouvel an 1978
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: finite incantatem :: pensine :: archives 2017/2018 :: rps-
Sauter vers: