Besoin de conseils - Minerva McGonagall & Moreen O'Cahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ messages : 186
▪ points : 233
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Besoin de conseils - Minerva McGonagall & Moreen O'Cahan    Lun 15 Jan - 14:50

Les vacances de noël au calme avaient permis à Moreen de se reposer et de reprendre des forces, malgré les hiboux quotidiens qui lui venaient de sa mère; malgré les devoirs à écrire, malgré tout ce qui n’allait pas. Mais il y avait eu l’attaque au Chaudron Baveur dont tout le monde parlait, la réalité rattrapant le confort et la sécurité prodigués par Poudlard, les professeurs et Dumbledore. Ce n’était plus seulement des crises de somnambulisme qui gâchaient la vie de la Poufsouffle, mais les cauchemars. Des ombres qui l’engloutissaient, des monstres qui l’acculaient dans les coins et la forçaient à utiliser ses capacités contre sa mère, contre Nicola, contre elle-même : Ne se reconnaissant plus, elle arpentait les couloirs du château sous différentes formes, son libre arbitre envoyé dans les roses. Toujours, Moreen se réveillait le sang bouillonnant et des perles de sueurs sur son corps. C’était aussi les crises de panique face à ce monde qu’elle ne comprenait plus, qui la dépassait et son angoisse qui accroissait.

Mais, Moreen avait atteint le point de non retour lorsqu’elle s’était presque endormie durant son cours de métamorphose, cours qu’elle maîtrisait très bien et qui la passionnait. Ses pensées ne se fixaient pas, et la rouquine était certaine que ce n’était pas passé inaperçu au regard perspicace de la professeure. C’était ce qu’il l’avait décidé, à attendre la fin du cours, prendre son temps pour ranger ses parchemins et ses livres, hésitante car elle ne savait comment aborder ce sujet qui la taraudait tant. En baissant la tête, pas à l’aise, elle avait attendu que tous les élèves soient partis avant de rejoindre le bureau du professeure McGonagall. « Professeure McGonagall. Est-ce que vous pourriez m’accorder un moment, s’il vous plait ? ».
Lorsque sa mère avait demandé un entretien avec le Professeur Dumbledore, quelques mois avant son entrée à Poudlard, Minerva McGonagall avait été présente. Droite et silencieuse, le regard qu’elle avait posé sur la petite Moreen O’Cahan, à peine onze ans, l’avait bien plus rassurée que les paroles du Directeur. Depuis, elle espérait un jour devenir une sorcière aussi accomplie que l’ancienne Griffondor. « Je souhaiterais vous parler de mon petit ... euh problème. » Comment l’appeler autrement lorsque cela lui gâchait son adolescence, son innocence et son repos. Ce « don », certains l’auraient appelé, que Moreen n’avait pas demandé ni même voulu. Cette chose qui l’empêchait de ressentir des émotions pleinement, qui l’empêchait de s’ouvrir totalement - ça et l’abandon de son père si elle était tout à fait honnête. Moreen n’était plus touchée que par une chose ces derniers temps : sa peur. « Est-ce qu’on pourrait me l’enlever ? Qu’est-ce que je peux faire ? » Elle n’appréciait guère cet étalage de faiblesse, mais elle avait besoin d’aide et ce n’était pas sa mère anxieuse qui allait la lui fournir.


Dernière édition par Moreen O'Cahan le Lun 22 Jan - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 46
▪ points : 33
avatar
Minerva McGonagall
MessageSujet: Re: Besoin de conseils - Minerva McGonagall & Moreen O'Cahan    Ven 19 Jan - 11:40

Le professeur McGonagall terminait ce cours à destination des élèves de cinquième année avec quelques doutes quant à leur capacité de passer aux mieux leurs BUSEs de métamorphose. Si transformer une théière en rat des champs présentait autant de difficultés en juin qu’aujourd’hui, elle n’allait avoir que peu d’étudiants l’an prochain sur cette promotion. Le résultat la désolait et avait la fâcheuse tendance de lui donner un air encore plus crispé qu’à l’accoutumée.  Rangeant ses affaires, en donnant des coups secs de la baguette, Minerva ruminait l’échéance des examens comme pour ne pas penser à l’attaque récente du Chaudron Baveur. Les troubles qui traversaient le monde des sorciers la laissaient sans voix. Son tempérament prudent n’empêchait pas une soif ardente de justice et de bienveillance propre à cette ancienne élève de Gryffondor. Néanmoins, en accord avec Dumbledore, c’était à elle que revenait le soin de remplir les missions d’éducation et de veiller à la bonne marche de l’école en l’absence du directeur. Elle partageait cette mission avec les professeurs de Poudlard. Ils savaient que c’était par eux que le château demeurait le lieu le plus sûr de Grande-Bretagne.

Moreen O’Cahan d’approcha du bureau du professeur McGonagall. Il n’avait pas été étonnant de la voir piquer du nez durant tout le déroulé des enseignements lorsqu’on savait la difficulté qu’avait la jeune fille à vivre sa particularité. La jeune métamorphomage avait une mine épouvantable. Il était rare qu’un élève se sente plus en confiance avec un autre directeur de maison que le sien, surtout lorsqu’on parlait de la maison de Poufsouffle qui rassemblait les gens les plus charmants et les plus faciles à vivre du château. Quelques fois, Minerva aurait pu regretter de devoir chaque jour faire preuve d’autorité face aux têtes brulées qui composait sa propre maison. Moreen, quant à elle, se tournait plus volontiers vers la directrice de Gryffondor qui ne voyait aucun inconvénient à proposer une main secourable à la jeune fille de 15 ans.

- Je vous écoute Miss O’Cahan, commença le professeur McGonagall en regardant l’élève de Poufsouffle pour l’encourager à parler. Elle lui adressait un léger sourire mêlant de la compassion et de la sévérité.

- Je souhaiterais vous parler de mon petit ... euh problème. Est-ce qu’on pourrait me l’enlever ? Qu’est-ce que je peux faire ?

Minerva eut un soupir. Elle pinça les lèvres et retira son chapeau à pointe, dévoilant une chevelure blonde qui lui donnait un air fauve. La question de la métamorphomagie était rare dans le monde des sorciers, d’autant plus qu’il ne s’agissait pas d’apprendre un art particulier, comme celui de se transformer à souhait en animal, mais bel et bien de vivre une particularité, un don, inné.

- On ne peut pas vous l’enlever, trancha Minerva McGonagall un peu sèchement, tout simplement parce que ce n’est pas une maladie. Ce que j’ai besoin de savoir Miss O’Cahan, c’est ce qui se passe en ce moment, comment cette particularité vous affecte depuis la rentrée. Alors, nous pourrons avancer vers des solutions viables pour le bien de votre scolarité dans cette école, et pour vous éviter de vous endormir pendant mes cours.

La directrice de Gryffondor n’était pas du tout fâchée. Elle avait plutôt un ton convenu et aimable. Professeur depuis de nombreuses années, elle ressentait cette fierté qui poussait les élèves à se montrer forts par rapport à leurs soucis personnels. Minerva respectait cette démarche et c’est pourquoi elle s’adressait à Moreen O’Cahan sans détour, parfois un peu abruptement. D'un coup de baguette magique, la porte de la classe se referma, pour empêcher la tentation d'espionnage de toute oreille indiscrète qui passerait par là. Assise à son bureau, le professeur McGonagall fit signe à Moreen de s'asseoir confortablement sur une chaise à l'assise épaisse et moelleuse, qui venait de surgir de nulle part.


† While you are at Hogwarts, your triumphs will earn your house points, while any rule-breaking will lose house points. At the end of the year, the house with the most points is awarded the House Cup, a great honour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 233
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Re: Besoin de conseils - Minerva McGonagall & Moreen O'Cahan    Lun 22 Jan - 16:29

Moreen n’était pas naïve au point de penser qu’elle pouvait se débarrasser de sa capacité. Mais dans son état actuel, elle n’était plus autant capable de réfléchir posément. Le ton de la professeure de Métamorphose la rassura, et lorsque d’un coup de baguette elle ferma la porte de la salle, Moreen se sentit plus en confiance assez pour s’asseoir, réfléchir quelques minutes à la meilleure manière d’expliquer la situation. Elle voulait sauver sa scolarité, surtout dans cette année charnière.

«Quand mes émotions sont trop importantes, mes pouvoirs se déchaînent. Et j’ai peur, peur de refaire comme quand j’étais petite, de me transformer devant des gens, être pointée du doigt. Ma mère m’a bien dit que je devais cacher mon pouvoir, que les gens m’utiliseraient s’ils savaient.» Moreen fit une pause, il était bien plus difficile de se confier qu’elle ne l’aurait pensé. Si habituée à tout garder en elle et pour elle, à ne jamais réellement évoquer ses problèmes ou ses états-d’âme. Sa mère lui avait tellement expliqué les dangers auxquels elle serait confrontée, que cela l'angoissait presque autant que tout ce qu'il se passait dehors. C'était sans doute un peu stupide, car rien n'était aussi dangereux que la guerre qui se préparait, mais celle-ci paraissait bien loin par rapport à l'immédiateté de son problème d'adolescente.

«Sauf que dernièrement, j’ai l’impression que c’est plus fréquent. Bloquer mes émotions ne fonctionne plus aussi bien qu’avant. Je suis sans cesse inquiète et je ne profite plus de rien.» Maintenant qu’elle s’était lancée, les mots semblaient sortir plus facilement, même si il lui était toujours difficile de s’ouvrir complètement. Parler de tout le reste permettait aussi d’attendre avant de révéler la véritable raison de sa visite. Cependant, Moreen ne pouvait pas continuer à tourner autour du pot, Minerva McGonagall, aussi patiente était-elle, finirait par s’impatienter et ne pourrait l’aider que si elle était complètement honnête.

Moreen prit une grande respiration et baissant le regard sur ses mains posées sur ses genoux, elle ajouta : «Depuis septembre je commence à avoir des crises de somnambulisme, je me réveille dans les couloirs, j’ai même une fois croisé Remus Lupin près des Cachots alors que j’avais une corne sur le front.» Le jeune Griffondor avait bien sûr promis de tout garder pour lui, mais cela n’avait pas suffit à calmer les angoisses de la rouquine. «Du coup, je m’empêche de dormir, j’ai même pensé à m’attacher à mon lit, mais ... Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne solution sur le long terme.» Voilà, c’était dit, c’était le premier adulte à qui Moreen parlait de ses crises de somnambulisme, même Nicola n’était pas vraiment au courant, et certainement pas sa mère. La poufsouffle avait naïvement pensé que ses crises disparaîtraient d’elles-mêmes, sans se faire prier, mais plusieurs mois s’étaient passés et elles étaient toujours belles et bien présentes. «Ca s’aggrave, professeure. Et maintenant j’ai dû mal à suivre les cours. Je m’endors les yeux ouverts. Ce qui rend encore plus difficile de bloquer mon pouvoir.» Un vrai cercle vicieux ajouta la jeune fille pour elle-même. «C’est pour ça que je viens vous voir, parce que je pense que vous êtes la plus apte à pouvoir m’aider.» Elle s'arrêta, surprise de tout ce qu'elle venait de dire, la jeune fille étant bien plus habituée à écouter et conseiller qu'à parler autant. Préférant garder pour elle tout ce qui pourrait lui porter tort. Mais elle avait confiance en Minerva McGonagall, aucun professeur ne pourrait lui faire du mal, puisqu'ils avaient choisi ce métier pour apprendre mais aussi aider les étudiants de Poudlard. Elle ne pensait pas qu'elle serait déçue ou que la professeure lui ferait du mal. Elle serait peut-être un peu froide ou sèche, mais si c'était pour la soutenir, ce serait un bien petit à payer pour dormir sereinement, comme avant.  

Moreen espérait beaucoup de cette entrevue, et avait besoin de conseils, plus que jamais.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Besoin de conseils - Minerva McGonagall & Moreen O'Cahan    

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin de conseils - Minerva McGonagall & Moreen O'Cahan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: hogwarts :: sixième étage :: salle de métamorphose-
Sauter vers: