We need to talk + Andromeda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ messages : 101
▪ points : 165
avatar
Kieran Walsh
MessageSujet: We need to talk + Andromeda    Dim 28 Jan - 20:57

Il pleut des cordes, mais Kieran n'a pas pris le soin d'emporter avec lui un parapluie ou de sortir sa baguette. Il se fiche de la pluie. Il se fiche de l'orage, du froid, des gouttes qui pénètrent son manteau et agressent sa peau, se frayant presque un chemin jusqu'à ses os pour les rafraichir également. Il a rêvé de ce moment depuis le Nouvel-an, sans oser y songer réellement. Il rallume une cigarette et fixe le grand bâtiment qui s'étale devant lui. Le Ministère de la Magie. Il espère être tombé à peu près juste, niveau horaires, et se contente de s'adosser à un poteau tout ce qu'il y a de plus moldu pour fumer. L'humidité mouille bientôt le filtre entre ses doigts, et l'eau lui brouille la vue, ne l'empêchant pas cependant de garder les yeux rivés sur l'établissement. Bientôt, elle sortira. Il ne veut pas lui faire peur - loin de là son idée. Il ne veut pas avoir l'air étrange ou menaçant, mais il a besoin de savoir. Il a besoin de savoir pourquoi Elena est venue, ce qu'elle a dit avant, ce qu'elle pense. Il a besoin de savoir s'il faut qu'il espère - ou plus crument, s'il faut qu'il se batte, désormais. Si la dose de drogue injectée dans ses veines ce soir là n'était qu'une banale torture de plus ou s'il peut y voir un signe pour l'avenir, d'amélioration.

Edward est un de ses habitués. Ils se font de plus en plus rares, mais Edward reste. Sans doute parce qu'il habite à quelques rues, et parce que Kieran ne refuse jamais de lui poser un verre sur le comptoir. Sans doute aussi parce que, quand Walsh a ouvert The Augurey, il était parmi les premiers présents, et qu'à l'époque, l'établissement luisait d'une aura différente de celle d'aujourd'hui. Edward est presque devenu son ami, au fil du temps, et la plupart des soirs, il est tellement bourré que Kieran peut lui confier n'importe quoi, il ne s'en rappelle jamais le lendemain. Inlassablement, Edward vient s'asseoir au bar, commande deux whisky, puis rejoint une table dans le fond où s'assoient avec lui quelques connaissances de passage ou de vieux amis. Ce soir là, Edward n'a pas quitté le siège du comptoir. Isabella, qui nettoyait les chopes dans un coin, a relevé la tête en même temps que son fils lorsque le bon vieux Ed s'est mis à parler.

« La jeune Selwyn qu'on voyait parfois avec toi, Kieran, c'est bien la petite Yaxley ? Elena ? » il demande en penchant un peu la tête. Kieran cesse de remplir le verre sous son nez et dévisage son ami, interdit. Il observe les clients présents ce soir là, et pourrait, aujourd'hui encore, citer chacun d'entre eux. « Oui », il répond, en hochant la tête. Isabella s'approche. « Il faut partir, on va fer-... » Kieran lève la main pour arrêter ses mots. « Arrête », il prévient, et Isabella s'éloigne en claquant les talons aussi fort qu'elle est en colère - c'est sa manière de le prévenir qu'il va passer un sale quart d'heure, sans doute. « Pourquoi ? » il demande, en observant Ed. Ca ne peut pas être un hasard qu'Edward lui parle d'Elena alors qu'elle était là quelques jours auparavant, dans ce même bar, devant lui. Ca ne peut pas être un hasard. « Ma fille travaille au Ministère, tu sais ? Alors ce soir-là, au Nouvel-an, il a fallu que je me farcisse les crétins -- un peu les mêmes qu'ici, tu vois, curieusement... » Edward observe des digressions qui donnent à Kieran l'envie de le secouer violemment, mais il sait qu'il ne sert à rien de brusquer le vieillard, qui aime très certainement soigner ses histoires. Alors il se contente de hocher la tête pour le laisser parler. « Et donc, j'étais au Ministère pour ma fille, et un moment donné, il y a cette charmante blonde, la femme de Yaxley, qui quitte la salle pour se diriger vers les toilettes - et je suis intrigué, moi, tu me connais, et elle me dit quelque chose, la gamine, je pense à mon bon ami Kieran et je la suis parce qu'elle a l'air perturbé, qu'elle disparait un moment, comme si elle rejoignait quelqu'un, et moi je mène l'enquête... » Ed divague un peu et un hoquet d'alcool coupe ses phrases en plein milieu. Kieran hausse un sourcil et le presse de poursuivre - visiblement, c'est donc à la soirée du Ministère qu'Elena se trouvait juste avant de venir le rejoindre ici. « Me demande pas pourquoi ou comment, mais là je me rends compte que la gamine, elle est avec une soeur Black dans les toilettes - celle qui ressemble à la folle. La plus folle, tu vois. Et ça pique ma curiosité, alors je demande à ma fille de me raconter qui c'est, cette gamine Black - et figure-toi que c'est une gamine qui a renié sa famille, tu t'rends compte ? » Ed le dévisage maintenant, et l'espace d'un instant, Kieran a presque le sentiment qu'il n'est pas si alcoolisé qu'il le prétend, et qu'il a très bien compris ce qu'il est en train de raconter.

Il a fallu quelques jours de plus à Kieran, cependant, pour s'assurer que l'histoire d'Ed n'était pas un traquenard. Quand on a sa vie, son passé, on ne fait plus confiance à personne, pas même aux gens attendrissant. Et puis il a retrouvé la trace d'Andromeda Black épouse Tonks, et la curiosité a été plus forte que lui. Il a besoin de retracer le fil de la soirée d'Elena, même si les découvertes qu'il peut faire vont le heurter, sans doute. Il n'a pas le choix, c'est viscéral, plus fort que lui.

Elle travaille au Ministère, et c'est donc là qu'il va la chercher. A la sortie du travail, sous une pluie battante, les cheveux trempés, le manteau et les vêtements trempés, tirant sur un résidu de cigarette autant que faire se peut. Il lutte contre les éléments, l'aperçoit enfin, s'élance pour ne pas la rater, et attrape son bras pour la retenir, parce qu'elle file, qu'il ne peut pas se permettre de la laisser partir, qu'il ne veut pas passer à côté de l'explication qu'il pourrait avoir, des informations précieuses qui motivent sa vie aujourd'hui. « Bonsoir Madame Black », il murmure, avant de se rattraper, hagard. « Ou Tonks, peut-être ? J'ai besoin de vous parler, vous auriez deux minutes ? » il demande, presque implorant, avant de préciser : « Je m'appelle Kieran Walsh ». Et il espère qu'il n'a pas encore partout la réputation d'un Sang-mêlé à la solde des mangemorts essayant de se frayer une place parmi leurs rangs. Il espère qu'elle ne sait rien de lui, qu'elle ne va pas avoir peur, qu'elle ne l'enverra pas se faire voir, non plus.












† And if you whisper like that...  if you want me like this, and if you need me like that, it was dead long ago but it's all coming back to me, it's so hard to resist and it's all coming back to me, I can barely recall and it's all coming back to me now
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 516
avatar
Andromeda Tonks
MessageSujet: Re: We need to talk + Andromeda    Sam 10 Fév - 22:25

Andromeda quitte le ministère avec toujours la même appréhension. La sécurité déployée autour de la bâtisse permet peut être d'empêcher les mangemorts de transplaner à l'intérieur de celle-ci, ça ne rend pas les sorties moins dangereuses pour autant. Sa petite altercation avec Bellatrix lui a bien vite rappelé qu'il était nécessaire de faire attention. Aussi lorsqu'un homme qu'elle ne connaît pas s'agrippe à son bras, elle s'en dégage vivement en pointant sa baguette sur lui par pure mesure de précaution. Lorsqu'il s'adresse à elle comme à Madame Black, Andromeda plisse les yeux. Personne ne l'a appelé ainsi depuis des années, et un instant elle se demande si ce n'est pas sa sœur Bellatrix que l'homme cherche à interpeller. Quand il corrige en utilisant son nom d'épouse, Andromeda n'abaisse pas sa garde pour autant. « Tonks en effet. » Elle corrige d'ailleurs, plus suspicieuse que jamais. Les inconnus ne cherchent pas à l'aborder. La plupart du temps, les gens l'évitent, baissent les yeux, bien conscient de sa ressemblance avec sa sœur. « Deux minutes, mais pas ici. Au chaudron baveur. » Elle réplique, avant de transplaner devant le bar. Elle s'y engouffre et salue quelques amis avant de s'asseoir à une table avec une bierraubeurre.


comfortably numb
There is no pain you are receding. A distant ship's smoke on the horizon. You are only coming through in waves. Your lips move. But I can't hear what you're saying

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 101
▪ points : 165
avatar
Kieran Walsh
MessageSujet: Re: We need to talk + Andromeda    Lun 12 Fév - 18:46

Par un quelconque miracle dont Kieran ignore totalement la teneur, Andromeda Black accepte de lui parler - deux minutes, au Chaudron. Cette proposition ne l'arrange pas tellement ; Kieran sait ce qu'il risque à s'afficher ainsi et si ouvertement avec la rebelle des soeurs Black dans un endroit comme le Chaudron Baveur. Les Mangemorts ne s'y trouvent pas, pas en temps normal, lorsqu'ils ne planifient pas une attaque coordonnées. Mais les rumeurs vont bon train, dans le monde des Sorciers, et il préférerait que Dolohov, Selwyn et les autres ignorent son entrevue avec la sœur de Bellatrix. C'est dangereux pour lui, pour Brianna, et aussi pour Elena, où qu'elle soit en cet instant. Pourtant, il ne peut s'empêcher de la suivre et transplane donc à sa suite pour se retrouver devant l'établissement un peu dépeuplé par les récents événements - ce qui joue clairement en sa faveur, pour une fois. Kieran ne sait pas vraiment ce qu'il cherche, ici, avec elle. Il ne sait pas vraiment pourquoi il est venu. Quelles questions il va lui poser. Il n'a aucune idée de ce qu'Elena a bien pu confier à la sœur Black - la seule chose qu'il sait, c'est qu'après lui avoir parlé, elle s'est retrouvée devant sa porte. Ca ne peut pas être complètement anodin. Il sait, oh il sait bien qu'il ne doit entretenir aucun espoir, que ce n'était qu'une piqûre de rappel au milieu d'années d'oubli. Qu'Elena ne lui donnera rien de plus que ça, cette visite. Il serait mal fondé à réclamer plus - pas après toutes ces années. Mais une partie, semble-t-il masochiste, de son cœur, s'entête. Il pénètre le bar derrière Andromeda et attrape son bras pour la guider jusqu'à la table qui lui semble la plus discrète. Il ne peut s'empêcher de jeter un regard nerveux autour d'eux, juste pour s'assurer qu'aucun visage familier n'attend, tapi dans l'ombre. Une fois assis, il retire sa veste trempé et glisse une main dans ses cheveux humides. La rumeur disait définitivement vrai ; elle ressemble profondément à sa sœur. Kieran prend une inspiration et soupire. « Vous voulez boire quelque chose ? » Il n'a pas échappé à Kieran la correction apportée à son nom de famille, aussi décide-t-il de faire amende honorable. « Madame Tonks ». Un lien étrange se forme dans son esprit à cet instant. La Black ayant épousé un né-moldu, tout le monde connait cette histoire. Celle qu'Elena n'a jamais voulu reproduire. Et pourtant, quelque part dans son esprit, une petite voix souffle, vicieuse, que Bellatrix Black est sans doute bien plus effrayante encore qu'Arthur Selwyn et Antonin Dolohov.



† And if you whisper like that...  if you want me like this, and if you need me like that, it was dead long ago but it's all coming back to me, it's so hard to resist and it's all coming back to me, I can barely recall and it's all coming back to me now
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 516
avatar
Andromeda Tonks
MessageSujet: Re: We need to talk + Andromeda    Sam 3 Mar - 19:20

Ce type louche accepte de la suivre au chaudron baveur et Andromeda se sent toute suite plus rassurée. Malgré l'attaque, elle sait au moins qu'elle est entourée de gens convenables qui ne comptent pas s'en prendre à elle ou à sa famille, et qui pourraient potentiellement jouer de la baguette magique pour empêcher ce Mr Walsh de s'en prendre à elle. Si l'affiliation de l'homme est peu claire, il devra cependant composer avec les exigences d'Andromeda. La brune et sa famille ont subi trop d'attaques pour s'offrir le luxe de l'imprudence. Elle affiche alors une expression peu impressionnée face à l'évident malaise dudit Mr Walsh. Le chaudron baveur n'est peut être pas du goût de tout le monde, mais c'est le meilleur endroit qui soit pour discuter. Les chopes de bières circulent joyeusement jusqu'aux tables, et le vacarme ambiant est suffisamment dense pour couvrir leur conversation si c'est tout ce qui l'inquiète. Vu les liens d'Andromeda avec l'ordre, il serait de toute évidence très risqué d'entrer dans les confidences en si mauvaise compagnie. « Je peux me commander un verre moi même, venez en au faits, Mr Walsh. Ma famille m'attend. » Autoritaire, Andromeda, n'hésite pas à manifester son mépris à l'égard de l'homme qui l'a interpellée par son nom de jeune fille. Un nom dont elle a tout fait pour se détacher et dont le doux son l'irrite encore plus que d'ordinaire lorsqu'il est utilisé par un homme à l'allégeance plus que floue. Bien vite, une énorme bière se retrouve devant elle. La brune n'est pas là pour jouer les femmes distinguées qui font honneur à leur nom. Quoi qu'elle fait sûrement honneur à son nouveau nom. « Un hibou n'aurait pas pu faire l'affaire j'imagine ? » Ce qui aurait probablement été plus subtil que de l'agripper à la sortie du travail à la nuit tombée.


comfortably numb
There is no pain you are receding. A distant ship's smoke on the horizon. You are only coming through in waves. Your lips move. But I can't hear what you're saying

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We need to talk + Andromeda    

Revenir en haut Aller en bas
 
We need to talk + Andromeda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: wizarding world :: à travers le pays-
Sauter vers: