I wonder how, I wonder why - Tonks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ messages : 16
▪ points : 35
avatar
Dirk Cresswell
MessageSujet: I wonder how, I wonder why - Tonks    Jeu 1 Fév - 23:00

Il est incapable de comprendre ce qu’il fait là. La vérité, c’est qu’il n’aurait jamais dû venir. Personne ne va lui ouvrir, comme toujours, il va trouver porte close. Une étrange sensation de solitude vient soudainement envelopper son cœur d’un étaux froid, sec. S’il pouvait s’exprimer, c’est de la douleur, sans doute, qui passerait sa bouche. La plupart du temps, tout va bien, pourtant. Il en est revenu. Il travaille à Gringotts, l’esprit épargné par les soucis des autres. Impatient. Inconscient. Imperturbable. Littéralement comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Il pense à Sally, abandonnée quelques minutes auparavant, en même temps qu’il détaille la façade de la petite maison. Une voiture verte est garée dans l’allée. Il recule de quelques pas, et tire de la poche intérieure de sa veste un joint déjà préparé de mandragore qu’il allume d’un coup de baguette. Bientôt, il a tellement reculé qu’il a une vue d’ensemble sur la maison. Il soupire – et les souvenirs rejaillissent. Des bons moments, surtout, pas de ceux qu’il a eu du mal à supporter. Sally, donc. Ou peut-être qu’elle ne s’appelait pas Sally, il ne se souvient pas vraiment. Il l’a raccompagnée chez elle, et il est monté. Et ce matin, elle s’est levée, elle lui a demandé de ne pas bouger, elle a dit gaiement qu’elle allait préparer le petit-déjeuner.

Un petit déjeuner pour deux qu’elle apportera dans une chambre vide.

Quelques secondes d’observation supplémentaires, comme si la seule vue de la maison remplissait les obligations familiales si souvent bafouées. Il finit par se détourner en aspirant la fumée salvatrice de son joint. Il le termine avant de transplaner ; il ne faut pas gaspiller.

C’est une autre maison devant laquelle il se retrouve. Toute la famille ne peut pas être bonne à jeter. Il remet sa veste en place sur ses épaules et s’élance. Jamais directement à l’intérieur – il y a des tonnes de sorts qui servent à protéger cet endroit, parce que « par les temps qui courent… ». Dirk, lui, il ne sait pas vraiment ce que ça signifie. Il l’apprendra sans doute malgré lui. Il attend qu’on lui ouvre la porte, et offre un sourire désuet. Désabusé. « Je sais, il est dix heures du matin, on est samedi, et j’ai déjà fumé – pas vraiment dormi. J’peux entrer ? » Il a le vague à l’âme, mais comme souvent, il préfère taire ses états d’âme sous une bonne couche d’ironie. « C’est pas vraiment vous que je suis venu voir, je suis uniquement là pour Dora », il lance, amusé, à l’encontre de son cousin – et de sa femme. « Et pour le petit-déjeuner, aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 213
▪ points : 119
avatar
Ted Tonks
MessageSujet: Re: I wonder how, I wonder why - Tonks    Ven 2 Fév - 13:14

Il est tôt, incroyablement tôt chez les Tonks et pourtant, Nymphadora fait déjà des siennes. Réveillée aux aurores, elle n’a pas manqué de sauter sur le lit de ses parents pour leur faire savoir, parents qui se retrouvèrent de ce pas obligés de sortir de leur sommeil pourtant si profond. Il est à peine dix heures, donc, mais Dora est déjà activée depuis un moment, jouant à changer d’apparence un peu malgré elle. Elle s’énerve un peu, pestant contre le fait que ses cheveux soient verts alors qu’elle les souhaiterait roses, sa couleur préférée. Elle ne gère pas encore cet aspect de son don, et ses parents non plus ne gèrent pas toujours les difficultés qui en découlent, mais ils ont appris, avec le temps, à regarder d’un œil attendri leur fille évoluer.

Ted, de son côté, prépare le petit déjeuner lorsqu’on frappe à la porte. Dirk being Dirk, son petit cousin se tient devant lui, il sent la mandragore et a des airs de zombie. Ted fronce les sourcils.

- Tu as de la chance, les œufs sont presque prêts. Entre, mais…

Il sort sa baguette et lance vers lui un sortilège neutralisateur d’odeurs, le genre de sortilèges ridicules dont seul un Ted Tonks serait capable de se souvenir, juste pour le gag. Sa baguette coopère mais fume un peu – probablement qu’elle n’apprécie pas d’être utilisée de si bon matin un week-end et le fait savoir, comme d’habitude.

- … tu n’approches pas Dora avec cette odeur de mandragore, Cresswell ! Allez, fais comme chez toi.

Dans une petite courbette, il cède le passage à son cousin et file en cuisine pour terminer le petit déjeuner. Andromeda et Dora sont là et pourront bien s’occuper du phénomène pendant cinq minutes.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 516
avatar
Andromeda Tonks
MessageSujet: Re: I wonder how, I wonder why - Tonks    Dim 11 Fév - 22:23

Andromeda démêle énergiquement les cheveux de Nymphadora dans la salle de bain. Inutile d'y aller par quatre chemins, la souffrance n'en sera que plus longue et insupportable si elle n'y va pas franchement. Elle parle en connaissance de cause, Druella Rosier n'était pas des plus tendres lorsqu'elle s'attaquait à la longue chevelure brune de sa fille, mais l'entreprise prenait rarement plus de deux minutes. La petite n'est pas de cet avis cependant, et elle proteste tandis que ses cheveux prennent une couleur rouge absolument criarde pour manifester sa mauvaise humeur. Andromeda quant à elle soupire, Dora a son petit caractère, mais sa mère n'est vraiment pas en reste. Il faut d'ailleurs des trésors de patience à Mrs Tonks pour gérer la situation avec le calme qui s'impose. Et pour être honnête, ce n'est pas la patience qui ne fait pas vraiment partie de ses qualités premières. Après une inspiration agacée, la brune tente pourtant de raisonner sa fille « Dora, il faut faire un effort, c'est presque terminé. » Mais l'argument ne convainc pas, Dora réclame déjà Ted. « Tu me fais mal ! Papa le fait mieux que toi ! » « Papa, fais les pancakes, tiens toi tranquille. Tu pourras aller l'aider ensuite. »

Une fois le calvaire terminé, Dora s'échappe et file entre ses jambes pour aller rejoindre Ted dans la cuisine. Suivant l'odeur de mandragore qu'elle a cru percevoir, Andromeda vient à la rencontre de Dirk qui a l'air d'avoir passé une sacré soirée à en juger par son allure. Tous les deux ont besoin de café, définitivement. Andromeda fait apparaître deux tasses, et enjoint Dirk de s'asseoir en tirant la chaise pour lui. « Dure soirée, eh ? » Elle lui offre un sourire presque affectueux, pour Andromeda Black. « T'as de la chance, ton cousin s'est lancé dans la cuisine. Nymphadora ne sait pas encore que tu es là, tu l'entendrais hurler d'ici sinon. »


comfortably numb
There is no pain you are receding. A distant ship's smoke on the horizon. You are only coming through in waves. Your lips move. But I can't hear what you're saying

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 16
▪ points : 35
avatar
Dirk Cresswell
MessageSujet: Re: I wonder how, I wonder why - Tonks    Lun 12 Fév - 14:48

Dirk se fraye un chemin jusqu'à l'intérieur de la maison avec un sourire reconnaissant à l'adresse de son cousin. « Tu vas quand même pas me dire que ma nièce préférée a jamais senti de la mandragore de sa vie, avec deux parents fumeurs, hein » il lance avec un sourire mi-amusé, mi-sceptique. Il retire sa veste et laisse son cousin faire quand il le débarrasse de l'odeur - que Dirk ne savait pas si bien accrochée au tissu de ses vêtements, d'ailleurs, mais c'est sans doute parce qu'en plus d'avoir fumé, il a aussi bu la veille et dormi dans un lit qui n'était pas le sien, donc mal. Le parcours du combattant pour quitter un appartement inconnu, ça, il connait. Et il cultive, aussi.

Dirk salue Andie d'un sourire et s'installe sans discussion sur la chaise qu'elle lui tire. « Longue soirée, je dirais surtout », il répond d'un haussement d'épaule en se frottant les yeux. « Mais cette odeur de pancakes suffit à elle seule à me redonner de l'énergie. Ne manque plus que ma nièce adorée et je serais un homme comblé », il lancé en penchant un peu la tête, amusé. Quand on parle du loup - voilà que soudainement, la petite fille débarque, sans doute attirée par une voix inhabituelle bien que familière - et quand elle passe la porte, son visage s'éclaire un peu. Elle court vers lui pour se jeter sur ses genoux fatigués, et il la serre quelques instants dans ses bras - maintenant qu'il est décontaminé de toute odeur peu respectable. « Diiiiiiiiiiiiik », elle lance, joyeuse - lui grimace parce qu'il ne se fait pas encore tout à fait à cette prononciation aléatoire de son prénom. Il lui offre un sourire et embrasse ses cheveux. « Qu'est-ce que tu es bien coiffée, ma nièce préférée », il réplique, amusé. Techniquement, Dora n'est pas sa nièce, mais l'assimilation ne semble ennuyer personne. La petite fille lui sourit fièrement, embrasse sa joue et descend de ses genoux pour aller aider son père. « Comment ça va ? » il demande, à l'assemblée.


† do you heart he people sing, singing the song of angry men, it is the music of the people who will not be slaves again.. When the beating of your heart echoes the beating of the drums, there a life about to start as tomorrow comes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I wonder how, I wonder why - Tonks    

Revenir en haut Aller en bas
 
I wonder how, I wonder why - Tonks
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: wizarding world :: à travers le pays-
Sauter vers: