Madam Rosmerta - uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ messages : 28
▪ points : 27
avatar
Rosmerta A. Smith
MessageSujet: Madam Rosmerta - uc    Lun 14 Mai - 14:21

Rosmerta A. Smith

ϟ Âge : 30 ans, 07 juillet 1948, un tiers de sa vie est écoulé, pourtant Rosmerta ne perd ni en vivacité, ni en beauté, ni en détermination... Et surtout pas en commérages.
ϟ Nationalité : Malgré les racines et le nom très anglais qu'elle porte, héritage direct de son père. Rosmerta est aussi écossaise par sa mère, Aileen McKenzie, ce clan sorcier réputé pour le firewhiskey où la jeune femme passera plusieurs années dans le but de perfectionner son art.
ϟ Métier : Serveuse au Three Broomsticks depuis 1969 & créatrice d'alcool à ses heures perdues
ϟ Ancienne maison : Le lions rouge et or, emblème de sa maison, dénote de son courage et de sa force de caractère. Jean est aussi fougueuse et bruyante que le roi des animaux, et ses rires résonnent avec harmonie et fracas entre les murs du pub anglais.
ϟ Sang : Sang-Mêlée, bien que ses deux parents soient sorciers, Edmund Smith est un né-moldu. Ayant grandi proche de ses grands-parents, Jean est très au fait de la culture moldue.

ϟ Avatar : ft Billie Piper

Affiliation : En dépit d'idées très arrêtées sur la questions, c'est-à-dire qu'il lui paraît aberrant de stigmatiser certaines personnes pour leur sang, comme il est ridicule de considérer les femmes comme le sexe faible, Rosmerta Aberdeen Smith n'a pas souhaité prendre partie pour un camp plutôt qu'un autre. Non pas par doute ou par manque de conviction, mais plutôt par confort. Peut-être aussi car Madam Rosmerta - comme elle aime se faire appeler - lit d'un peu trop près la Gazette du Sorcier et suis un peu trop facilement les nouvelles du Ministère qui ne semble pas considérer la menace comme réelle. Depuis le Nouvel An, cependant, et parce qu'elle a vu certains de ses amis se faire blesser. Madam Rosmerta hésite, ressent le doute qui chemine dans son esprit. Tend les oreilles, car rien ne lui échappe, peut-être pourrait-elle alors rejoindre les rangs serrés de l'Ordre du Phénix, mais rien n'est moins sûr.

Baguette : Baguette de Charme, semi-flexible, 33cm. Lorsque le célèbre Ollivander lui tendit cette baguette, assez longue et à la forme toute singulière, la petite Rosmerta ne put cacher la moue dubitative qui se dessina sur son joli minois. En effet, celle-ci n'était pas lisse mais des stries ondulées lui donnaient un aspect étrange et brut, comme si des tourbillons de fumée avaient été figés alors qu'ils s'envolaient dans l'air en s'entortillant, avant d'être transformés en bois. Pourtant, lorsque sa main d'enfant attrapa mollement l'objet elle sentit LA rencontre s'opérer, un éclatant sourire se dessina sur ses traits. C'est avec un clin d'oeil et un sourire coquin que le vendeur se pencha alors pour lui murmurer que seuls les sorciers passionnés et désireux d'accomplir un objectif précis pouvaient se targuer de porter de telles baguettes aussi sensibles et raffinées. Avant d'ajouter, "Et cela je le sais tout personnellement."

Miroir du Riséd : Rosmerta Aberdeen n'est mue que par deux volontés qui bataillent et s’entremêlent : Vivre libre et créer le plus délicieux des hydromel. A ce jour, la sorcière compte 293 essais infructueux, échecs cuisants, explosions dangereuses et taches sur ses robes d'été. Mais elle n'abandonnera pas, et un jour le reflet que lui renvoie le miroir deviendra réalité. Son breuvage voyageant au quatre coins du monde, et elle sa propre patronne.

Épouvantard : Rosmerta a peur d'une chose qui ferait sans doute hérisser le poil à sa mère si celle-ci l'apprenait, une idée qui n'est pas très admise pour une femme vivant au vingtième siècle, même pendant la révolution sexuelle, une pensée qu'elle a peur de prononcer à haute voix. Rosmerta a peur d'être enceinte. L'épouvantard prendrait donc sa propre forme avec les rondeurs terrifiantes de la femme qui attend une heureuse nouvelle, ou malheureuse dans son cas. De ce fait, Rosmerta abuse de remèdes et concoctions pour que cela n'arrive, jusqu'à parfois en tomber malade. La sorcière connait tous les sortilèges de protection lors de l'acte, même si ceux-ci ne sont pas forcément autorisés par la société anglaises de l'époque. enfin, et depuis qu'elle a lu des témoignages sur des femmes qui ignoraient être enceinte jusqu'au sixième voire au huitième mois, Rose redouble de précautions, on n'est jamais trop prudent.

Amortentia : Les délicieuses effluves qui titillent le nez de la serveuse sont bien connues et très reconnaissables pour la sorcière. C'est d'abord un mélange sucré et moelleux de miel fermenté et d'eau pure. C'est tout à la fois une merveille qu'une frustration pour elle de sentir cette odeur. L'hydromel des Dieux dont elle n'a pas encore percé le secret qui lui ouvrira les portes du panthéon. Les notes sucrées laissent alors place à l'iode de la mer houleuse du Mainland, les trois ans passés dans les Orcades lui ont laissé un souvenir impérissable. Emportée par une bourrasque, c'est ensuite l'odeur si significative de l'herbe mouillée après la pluie qui emplit ses délicates narines, mais d'où cela lui vient, elle serait presque incapable de le dire.

Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu. Vous trouverez ici un guide des compétences magiques pour vous aiguiller un peu sur leur impact in RP et vous permettre de mieux les attribuer. Il est inutile d'ajouter une description supplémentaire à vos points de compétence afin de faciliter l'ajout de ceux-ci lors de la validation.

Duels : 06/10
Potions : 09/10
Métamorphose : 09/10
Sortilèges : 07/10
Légilimancie : 00/10
Occlumancie : 00/10
Quidditch : 04/10
Divination : 05/10

ϟ Pseudo/prénom : lizelandre ϟ Âge : 22 ϟ Fréquence de connexion : hmmm ϟ Ce personnage est : personnage canon revisité ϟ Où nous avez-vous connu : ... ϟ Le mot de la fin :C'EST MON PREMIER PERSONNAGE CANON !  



   
   
   
   
Golden Heart • Pure Mind
(c) Miss Pie

   


Dernière édition par Rosmerta A. McKenzie le Jeu 24 Mai - 21:32, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 28
▪ points : 27
avatar
Rosmerta A. Smith
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Lun 14 Mai - 14:22

hogwarts: a history


L’on pourrait débuter cette histoire à partir de n’importe quelle branche de l’arbre généalogique de notre héroïne, cela nous permettrait peut-être d’ailleurs de mieux comprendre la personnalité et l’histoire de la belle serveuse. Mais soyons honnête, nous n’en avons ni le temps ni l’envie. Nous débuterons donc ce récit, en hiver 1939, au moment précis où les lèvres de Aileen McKenzie élève de septième année - au caractère aussi fort que sa future fille -  entrèrent en contact avec celles gercées de Edmund Smith futur aventurier et déjà casse-cou notoire, de deux ans son cadet. Nous ne passerons pas en revue les multiples ruptures qui suivirent, ni même les réconciliations enflammées. Une ellipse est déjà nécessaire alors afin de garder votre attention que nous avons, nous l’espérons, réussi à attirer.

Aileen McKenzie, du clan McKenzie, réputé dans tout le monde sorcier pour son firewhiskey écossais, devint rapidement madame Smith, une anglaise à l’accent encore très prononcé. Ce n’est qu’en 1946 que naquit leur premier enfant, Edmund Jr Smith, dans la chambre de leurs deux pièces, alors qu’Edmund était revenu en toute hâte de son premier voyage. Nous ne nous attarderons pas sur la bouille adorable et fripée de ce bébé qui poussait son premier cri, ni sur la fatigue extatique que ressentait Aileen après six heures de dur labeur. Ce n’est pas là ce qui nous intéresse. A la place, nous laisserons s’écouler deux belles années, les premiers pas, les premiers mots et tout le reste, jusqu’à la naissance de leur fille – et notre héroïne vous l’aurez deviné, Rosmerta Aberdeen Smith – le 07 juillet 1948 par une chaude matinée d’été. Petit rappel qui ne changera rien à cette histoire, mais qui pourrait s’avérer utile si jamais vous vous demandiez, la seconde guerre mondiale est terminée et nous sommes en plein Baby-boom. Les naissances sont fréquentes et Londres reconstruit sa ville. C’est dans cet environnement que grandit ce petit soleil à la chevelure comme les épis de maïs et au sourire éclatant. Aussi casse-cou que son père et bavarde que sa mère, elle apprit à parler bien plus rapidement que son grand-frère et, avant même de marcher, fut responsable de nombreuses bêtises qui lui valurent des punitions justifiées, mais jamais maltraitantes. En somme, tout se passait bien dans le meilleur des mondes. Et c’est bien sûr à ce moment précis qu’un lecteur avisé retient sa respiration et hésite à tourner la prochaine page du livre, redoutant le pire du sadisme notoire des écrivains.

Pour ne pas vous faire attendre plus longtemps, voici la première tragédie qui ne manqua pas de frapper la famille Smith. En octobre 1952, alors que Aileen venait de faire goûter pour la première fois de l’alcool à sa fille et qu'une moue de dégoût devant l’amertume du breuvage ambré tordait les traits de l'enfant, l’écossaise ressentit une douleur atroce dans son ventre à peine arrondit, mais qui laissait déjà apparaître une troisième grossesse. Celle-ci s’écroula au sol, une main crispée sur son ventre, la bouteille de whisky s’éclatant sur le parquet, y répandant alors ses douces effluves traîtresses, et les cris de Rosmerta se dispersant dans la pièce. Ce n’est que grâce à la rapidité de Edmund Jr, tout juste âgé de huit ans, et à la compétence des médicomages de Ste Mangouste que Aileen eut la vie sauve. Vous pourriez voir là-dedans une intervention divine pour punir une mère d’avoir fait boire de l’alcool à son enfant. Rappelons cependant qu’à l’époque, nombreuses étaient les mères qui buvaient et fumaient alors qu’elles étaient enceintes. Vous pourriez y voir aussi l’origine de la peur de tomber enceinte de Rosmerta même si celle-ci prendrait bien plus ses racines dans le désir de rester libre que dans un traumatisme précoce. En fait, vous pourriez voir de multiples choses dans cet accident, et c’est votre plus grand droit en tant que lecteur, nous ne sommes que le simple conteur de cette histoire, de cette vie. Mais trêves de tergiversation et répondons à la question présente sur toutes les lèvres : oui l’enfant a survécu, né prématurément en février, il porta le nom de Filian Smith, ou « petit loup » et rattrapa rapidement en intelligence et en humour ce qu’il avait perdu en taille et en force. La grande frayeur passée, madame Smith put rejoindre la maisonnée, et Edmund, pu repartir une fois rassurée.

Dans le récit que nous faisons, peut-être avez-vous l’impression qu’Edmund était un père absent, qui ne revenait que pour accomplir quelques visites conjugales ne manquant pas d’engrosser une Aileen, mère au foyer. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Edmund n’était pas tant absent que cela et revenait plusieurs mois par an pour profiter de sa famille qu’il aimait plus que tout. En outre, Aileen se plaisait et s’épanouissait dans la concoction de certaines potions ainsi que dans l’éducation de ses trois terreurs comme elle aimait les appeler. Et seule elle n’était pas, puisque les parents moldus d’Edmund l’aidaient régulièrement et habitaient à seulement deux pas de leur petite maison.

Comme vous pouvez le constater, cette première tragédie n'en fut pas réellement une et il y eut – comme on aime le dire – bien plus de peur que de mal. Seul résultat réellement désastreux de cette grossesse fut l'incapacité pour Aileen Smith de pouvoir jamais donner naissance à un quatrième bambin. Les années passèrent emportant les petits bobos, les grandes tristesse et les joies de tous les jours. Le 7 juillet 1955, une surprise attendit Rosmerta sur son lit. Un petit chaudron vint rejoindre le grand d'Aileen, et alors que la plupart des petites filles s'entraînaient à la pâtisserie, Rosmerta apprenait l'art des alcools direct héritage des McKenzie. C'est sans doute à ce moment-là, exactement à l'instant où la première goutte tomba dans ce petit chaudron qui était le sien, que se planta l'idée d'une vocation future. Bien sûr nous ne passons en revue, toutes les péripéties qui accablèrent la famille Smith, ni l'expérience de mort imminente que vécut Edmund après s'être fait mordu par un serpent lors d'un énième voyage, ni les difficultés motrice de Filian, ni même la mort de papy Smith trois ans après 1955.

Non, lançons nous directement dans le vif du sujet, nous sommes en 59 et pendant plusieurs années, Rosmerta habitera le somptueux château que tout les sorciers anglais connaissent, Poudlard. Très douée en botanique, en potion et en métamorphose, elle avait pourtant le chic de se mettre dans l'embarras. Peu studieuse, et la puberté ayant déjà apporté à la sorcière, son charme naturel et sensuel, Rosmerta préférait de loin profiter des regards que lui envoyaient nombres de garçons et certaines filles. Griffondor envers et contre tout, elle se mettait dans le pétrin presque plus pour honorer sa maison que par véritable amour des ennuis.

Mais arrêtons nous sur la dernière année, et sur un événement particulier qui nous permettra de mieux comprendre un des plus grands défauts de la future Madam Rosmerta. Alors qu'elle était entrée en compétition contre une serdaigle, concernant un devoir de botanique, la raison oubliée aujourd'hui, Jean fit circuler une rumeur. Cette rumeur était-elle vrai ? L'avait-elle entendue ? Ou bien tout simplement inventée ? Aucune idée, toujours est-il que cette rumeur eu des répercussions désastreuses sur l'adolescente en question, rongée de remords elle alla trouver le professeur de sa maison et reçut une punition sévère. Malgré les regrets qui découlèrent de l'effet boule de neige de cette rumeur malintentionnée, et malgré les sévère punition qui en résulta, Rosmerta ne réussit jamais à calmer ce défaut. Mais ce fut sans doute pour cette raison aussi qu'elle devint une aussi bonne tenancière. L'oreille attentive et la langue bien active.

Attardons-nous rapidement sur les dernières années qui nous séparent du présent. A la sortie de ses Poudlard, la jeune sorcière, des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête, se rendit dans la clan McKenzie, apprenant alors les mystères du firewhiskey et les secrets des meilleurs alcools – sorciers et moldus. Incapable cependant de n'être qu'un nom de famille, aspirant à bien plus, tout du moins à être libre, Rosmerta quitta cette grande famille après trois ans d'apprentissage leur promettant de toujours revenir un mois par an. ( Et oui la promesse fut tenue). Elle retourna et s'installa pas loin de Poudlard, comme s'il lui était important de ne pas complètement briser le lien avec sa deuxième maison. Alors, elle devint serveuse au Trois Balais. Le patron, un homme d'âge mur au ventre arrondi et à l'allure débonnaire l'accueillit avec affection. Il n'avait pas eu d'enfants et il devenait de plus en plus ardu pour lui de gérer le pub. Ainsi, il trouva en Rosmerta une fille de substitution et une aide non négligeable.

Grâce à son entrain, à son sourire inégalable et peut-être aussi – avouons le malheureusement – à ses courbes voluptueuses, le pub fit un tabac, et la clientèle affluait. De son côté, Rosmerta lisait la Gazette du Sorcier, profitait de quelques rencontres amoureuses mais sans jamais s'attacher et commença à tenter de créer un hydromel dont tout le monde lui dirait des nouvelles ! On était alors en 1973, et il n'était pas rare d'entendre des explosions dans le petit cottage qu'elle habitait, ni même de voir différentes taches orner les robes qu'elle portait sous sa cape noire.

Nous nous rapprochons à grand pas du présent, et des sujets qui fâchent, car Rosmerta n'a toujours pas percé le secret de l'hydromel venu du ciel, et une relation amoureuse actuelle lui pose bien de nombreux problèmes. Palpitant qui s'agite et cage thoracique qui s'excite, par désir mais par peur surtout des conséquences. Esprit libre qui refuse à se laisser attacher. Il y a aussi sa mère malade, à qui elle rend visite souvent à Ste Mangouste, assistant avec désespoir à l'impuissance des médicomages pour la guérir. Enfin, il y a l'attaque du Chaudron Baveur, la mort du barman (cela aurait pu être son bar, cela aurait pu être son corps transpercé par un éclat émeraude mortel qu'elle se répète le soir), les murmures qu'elle entend, les jeunes qui veulent se défendre et les vieux qui font les lâches. Sauf que le Ministère n'en dit pas un mot et que vraiment, Rosmerta a foi en lui, il ne pourrait cacher la survenue d'une guerre imminente. Il y a l'incertitude et le doute, la peur et les questionnements. Alors, Rosmerta revêt son plus beau sourire, ne laisse rien paraître et se concentre sur la seule chose qu'elle a jamais su faire, des potions et des boissons.



   
   
   
   
Golden Heart • Pure Mind
(c) Miss Pie

   


Dernière édition par Rosmerta A. McKenzie le Jeu 24 Mai - 21:37, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 17
▪ points : 5
avatar
Pomona Sprout
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Lun 14 Mai - 14:29

:l: :l: :l: :l: :plz:


elle aimait les fleurs, les livres et la délicatesse. et alors? que saviez-vous des secrets sous la peau du cœur?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 99
▪ points : 160
avatar
Kieran Walsh
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Lun 14 Mai - 14:52

Est-ce qu'elle va batifoler avec Moody ? :arrow: OU AVEC POMONA ?

Bienvenuuuue :l: T'es belle :l:


† And if you whisper like that...  if you want me like this, and if you need me like that, it was dead long ago but it's all coming back to me, it's so hard to resist and it's all coming back to me, I can barely recall and it's all coming back to me now
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 78
▪ points : 130
avatar
Marlene C. McKinnon
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Lun 14 Mai - 14:55

Oooooh. Rebienvenue ! C'est un chouette perso en tout cas !


† When you're weary, feeling small. When tears are in your eyes, i will dry them all. I'm on your side. when times get rough and friends just can't be found. Like a bridge over troubled water
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 53
▪ points : 74
avatar
Nina Yaxley
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Lun 14 Mai - 15:59

:hola: :l: :l: :l:


if i was a machine, wouldn't have a heart so you couldn't break it. no such thing as time so you couldn't waste it. that would be the dream, the world could never bother me ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 28
▪ points : 27
avatar
Rosmerta A. Smith
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Lun 14 Mai - 16:05

Merci mes amours :l: :cutie: :l: :hug:



   
   
   
   
Golden Heart • Pure Mind
(c) Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 27
▪ points : 10
avatar
Penelope Cross
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Mar 15 Mai - 10:52

Oooooh Billie Piper :bleh: On va aller aux Trois Balais souvent dis donc !! ♥️
Bienvenue !


the best and loneliest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 26
▪ points : 5
avatar
Mary MacDonald
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Mar 15 Mai - 20:33

Rebienvenue :l:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 36
▪ points : 20
avatar
Agathe Wellington
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Mer 16 Mai - 19:23

Rebienvenuuue ! :cute: :l: :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 174
▪ points : 118
avatar
Ted Tonks
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Jeu 17 Mai - 20:40

BILLIIIIIIIIIIE SDFFBHTR4ERAFQDGHETJHY3RZFSQDGFSJGDTEZHYTAEQDGV :l:

:face:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 25
▪ points : 5
avatar
Archibald McKinnon
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Dim 20 Mai - 15:27

Rebienvenue alors!

Je te souhaite une rédaction inspirée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 187
▪ points : 155
avatar
Peter Pettigrew
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    Mar 22 Mai - 8:59

Bienvenue à toi.

On risque de se croiser souvent aux Trois Balais. :red:



PLAYLIST
FEAR MIGHT BE THE DEATH OF ME
The saddest thing about betrayal is that it never comes from your enemies, it comes from those you trust the most.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Madam Rosmerta - uc    

Revenir en haut Aller en bas
 
Madam Rosmerta - uc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: lumos :: the sorting hat :: fiches validées-
Sauter vers: