Moreen - you don't want them to know ... or do you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ messages : 214
▪ points : 277
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 0:09

Moreen O'Cahan

ϟ Âge : 15 ans
ϟ Nationalité : Irlandaise (de corps, coeur et chaque parcelle de son être)
ϟ Année d'études : 5ème, l'année du changement peut-être ?
ϟ Sang : Sang-Mêlé. C'est tes grands-parents maternels qui sont humains. Ton père est un grand et valeureux sorcier tu en es sûre.
ϟ Maison : Poufsouffle - Serdaigle - Griffondor - Serpentard
ϟ Particularité : Métamorphomage (dites oui, dites oui, dites oui !)

ϟ Avatar Sadie Sink

Affiliation : Le Dark Lord ? Jamais. Si sa mère lui a appris une chose (entre crises de larmes et décompressions) c'est bien que les personnes qui veulent se servir des autres, ou blesser les autres parce qu'ils sont différents, ne sont pas des personnes à côtoyer. "Protège toi ma fille car personne ne le fera. N'écoute que moi." Un peu un truc du genre. Quand on a une habilité naturelle que beaucoup priseraient, il faut faire attention. Est-ce que Moreen voudrait pour autant rejoindre l'Ordre du Phénix ? Peut-être, mais pour le moment elle a 15 ans, et elle essaie d'apprendre à lâcher prise un peu. Ses aspirations sont peut-être simple, mais accepter qu'elle peut rire et s'énerver sans "imploser", ça lui prend déjà du temps. Et l'idée vient à peine de se planter dans son esprit. il faut laisser le temps à la graine de pousser. bien sûr, avec les bons mots, et les bonnes rencontres, elle pourrait se laisser convaincre.

Baguette : Tu es petite, tes cheveux roux encore courts. Tu tiens la main de ta mère qui te broie presque les os. Elle a peur de  laisser partir sa petite prunelle. Tu es excitée, vous avez passé la journée à faire des achats : livres, chaudron, vêtements... il ne reste que le familier et la baguette. Ta mère a essayé de retarder ce moment, mais vous vous trouvez devant la fameuse boutique d'Ollivander et tu sentirais presque tes cheveux se dorer si tu ne mettais ton impatience dans une petite boîte, comme on t'a appris. Ta mère pousse la porte, le carillon sonne et un homme approche, un sourire chaud et bienveillant au coin des lèvres. tu n'as pas peur, ta baguette t'attend tu le sens. Elle lui parle et tu n'écoute pas, toutes ces boîtes, toute cette magie contenue, s'en est presque vertigineux.
Le monsieur te regarde avec intérêt, comme s'il tentait de percer un mystère. "Je crois savoir ..." Il s'éloigne, farfouille et revient. Tu lâches la main de ta mère et fais un pas. "Une baguette de noisetier, avec un crin de licorne. 27 centimètres et ... Très flexible." Petit clin d’œil d'expert.
Tu attrapes délicatement, doucement cette baguette, et lorsque tes doigts se resserrent autour du bois déjà familier, c'est comme si une main attrapait la tienne. Tu sens une chaleur, une connexion, tu te sens en contrôle de tout. Elle te dit bonjour et t'accueille, comme une vieille amie qui ne te quittera jamais. et tu n'en n'as pas d'autres des amis ...
"C'est une baguette qui se lie à vie avec sa sorcière, très impétueuse si on ne sait pas contrôler ses émotions, mais je pense que ce ne sera pas un soucis. Et parfaite pour ..."
C'est alors que ta mère pousse un cri ; tu regardes tes cheveux qui ont maintenant la même couleur que cette âme sœur, tu aimerais la lâcher pour te protéger, car c'est dangereux ce qui t'arrive il paraît, mais tu la serres encore plus fort, elle canalise ta "magie" qui s'évapore. Tes cheveux reprennent leur teinte naturelle.
"Vous êtes sûr ?" demande ta mère la voix chevrotante.
"Oui". c'est toi qui as répondu.

Miroir du Riséd : Tu ne te caches plus, tu n'as plus peur de tes cheveux, de tes oreilles, des tes iris changeants. Tu n'as plus peur de tes émotions. Tu ris aux éclats, tu te vois fondre en larme, ou crier de rage... et tu ne changes pas. Tu es toi, tes émotions contrôlées mais libres, ton sourire réel, ta tristesse palpable. Et à tes côtés, il y a ton père, ce grand homme aux cheveux étincelants. Il ressemble à un croisement entre un bucheron et un viking, (un Hagrid, plus petit, plus musclé. Et roux), il t’ébouriffe les cheveux et son sourire t'emplit de lumière. Ensuite, ta mère, pas d'inquiétude dans son regard. Elle te paraît plus sereine, moins fragile, moins brisée. Et au loin, des animaux ... fantastiques, une aventure et un garçon que tu n'arrives pas encore à reconnaître et qui t'appelle les deux mains autour de sa bouche.

Épouvantard : Tu es assise et une petite flamme s'approche de toi, elle te réchauffe et tout va bien. Enfin, tout va bien jusqu’à ce qu'elle s'étende. encore et toujours et encore. Et ta baguette est de l'autre côté, et tu ne peux l'atteindre. un cercle de flamme entre vous et autour de toi. La chaleur devient insoutenable, ta respiration est saccadée et entrecoupée de toux. Une odeur et un goût de charbon dans la bouche, dans le nez, dans la gorge. tu la sens faiblir, tu TE sens faiblir. Tu t'écroules, essaie de te relever, tend la main vers elle et te brûle. Elle s'enflamme et se consume aussi rapidement qu'une cigarette et tu sens une partie de toi disparaître. Tu es sidérée, immobile, tu ne peux rien faire maintenant. Tu n'as jamais pu rien faire. En fait, tu ne contrôle rien, et surtout pas le feu qui déborde et transforme en cendre tout ce que tu aimes et pourrais aimer.

Amortentia : C'est d'abord la douce odeur du plaid qui appartenait à ton père, et ce thé fleuri que prenait ta mère quand il était encore présent. C'est la nostalgie d'un temps révolu. La tendresse d'un père parti. Les câlins d'une mère contenante. C'est le passé, ton passé, qui ne te quitte pas. C'est l'odeur de ta maison, de ta famille, maintenant éclatée. Une bouffée de vapeur et cette odeur s'évapore. ce n'est déjà plus qu'un souvenir lorsque que le bois d'un noisetier te titille les narines, vite accompagné de la pierre humide, de l'herbe mouillée et d'un parchemin vieillot. tout un méli-mélo d'odeurs qui se fondent en la douce évocation de Poudlard, de ses murs rassurants, de ton présent qui t'aide à forger ton avenir et de ta baguette, ta plus fidèle compagne. D'un endroit où tu te sens chez toi (même si ton Irlande natale te manque encore), d'un lit que tu connais par coeur, d'un monde que tu comprends et que tu as réglé pour que rien n'échappe à ton oeil avisé, qui te permet de toujours rester aux aguets. Plus rien. Le vide olfactif.
Et puis insidieusement, presque malgré toi, une odeur de secret que tu ne peux pas encore décrire, qui te fait un peu peur, mais qui te fait un peu rire. Un espoir d'aventure, de découverte, et peut-être bien plus. Ton futur ?  

Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 30 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu. Vous trouverez ici un guide des compétences magiques pour vous aiguiller un peu sur leur impact in RP et vous permettre de mieux les attribuer.
A votre sortie de Poudlard, vous pourrez ajouter 10 points supplémentaire, marquant votre apprentissage durant votre scolarité.

Duels : 03/10 Hmm, on pourrait mieux faire, sa rigidité et son hyper-contrôle lui mettent des bâtons dans les roues pour espérer pouvoir s'emporter et déchaîner toute sa furie ... Moreen serait beaucoup plus efficace pour l'espionnage ou l'infiltration.. Duh !
Potions : 07/10 Moreen est plutôt douée en Potion et c'est une matière qu'elle apprécie beaucoup. Elle a la rigueur et la patience nécessaire. Le calme qu'elle ressent quand elle saupoudre, coupe, écrase et mélange est presque sans pareil. Il lui manque juste une once de laisser aller à la créativité pour que ses notes excellent.
Métamorphose : 09/10 Quand on est née métamorphomage, on a une petite appétence pour cette matière. C'est du moins ce que pense Moreen. Madame McGonagall est la seule professeure au courant de sa ... particularité. Et c'est une professeure qu'elle respecte et admire et qui le lui rend bien, enfin du moins Moreen l'espère.
Sortilèges : 05/10 Moreen est assez studieuse. donc elle s'en sort en Sortilèges, sans plus. Elle est moyenne, même si elle lit tout ce qu'il y a à lire, parfois ça ne suffit pas.
Légilimancie : 00/10
Occlumancie : 04/10 disons que quand notre mère nous dit que personne, personne ne doit savoir qui on est réellement. qu'on doit se cacher et apprendre à tout contrôler. qu'elle nous dit ensuite qu'elle peut nous apprendre à empêcher n'importe qui à déceler la moindre pensée, on hoche la tête, on se tait et on s'entraine. Mais quand tout ce qu'on voudrait en fait c'est s'ouvrir aux autres, forcément on arrête de s'entraîner.
Quidditch : 02/10 Neville Longbottom comprendrait sans doute ce que ressent Moreen quand elle est sur un balais (s'il était né bien sûr). Mais les pieds qui quittent le sol, l'instabilité et la possibilité de tomber à n'importe quel moment ? Brr. entre un hippogriffe et un balais, pour Moreen le choix est vite fait.
Divination : 00/10 Pragmatique et très terre à terre, Moreen ne croit pas à ces trucs de grand-mères. Les cartes c'est fait pour jouer et le thé ça se boit. Point.

ϟ Pseudo/prénom : Lizelandre ϟ Âge : 22 ϟ Fréquence de connexion : 4/7 (je vais essayer au maximum mais je suis en dernière année, donc je ferai au mieux)ϟ Ce personnage est : inventéϟ Où nous avez-vous connu : Grâce à James Potter ϟ Le mot de la fin : Parfois la nuit, je me transforme en chat, je vous le jure  


Dernière édition par Moreen O'Cahan le Mer 29 Nov - 15:34, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 214
▪ points : 277
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 0:12

hogwarts: a history



the stuff that Dreams and Nightmares are made of ?


25 Décembre 1965 : Ton premier et dernier Noël en famille


Dublin. Un appartement. Des fenêtres entourées de rouge éclairent un petit trois pièces. A l'intérieur, un sapin richement décoré. Trois chaussettes pendent à la cheminée, elle débordent de sucreries et autres surprises. Des petits pas pressés retentissent sur le parquet, alors que tu accours vers les cadeaux déposés avec amour autour du grand arbre mourant mais encore grandiose. Tu déchires les paquets, te coupent un peu, un sourire immense sur ton visage, tes pouvoirs que tu ne contrôles pas prennent le pas sur tes émotions et tes cheveux changent de couleurs, rouge, jaune, bleu, vert, toutes les couleurs de l'arc-en-ciel y passent. Tu entends les pas lourd de ton père fatigué. Des grandes mains t'attrapent et te lancent dans les airs, et tu ris aux éclats.
« Contente de tes cadeaux mon tournesol ? »
Tu hoches vivement de la tête. Alors que tu plonges tes grands yeux dans ceux de ton père, d'un bleu glacial qui te réchauffe pourtant le cœur, vous entendez un doux rire depuis la petite cuisine, une odeur de cannelle t'envahit.
« Cuisine, cuisine »
Ton père obtempère et t'emmène comme un sac de patate en galopant vivement. Ta mère, pétrissant la pâte, vous observe avec amour. C'est Noël, vous êtes en famille et tout va bien.

08 novembre 1966 : Un père disparu


Tu rentres de la maternelle avec ta mère qui a insisté pour que tu te mélanges avec les autres enfants. Que tu connaisses d'où vient ta mère, comment elle a grandit. Sur le chemin du retour, dans ton petit capuchon rouge, tu serres fort sa main et tu parles, parles et parles. Tu étais encore bavarde à cette époque. Vous arrivez devant chez vous et tu sens que quelque chose ne va pas, ta mère est tendue et ne dit mots. Les lumières sont éteintes. Lorsque la porte s'ouvre tu appelles ton père et seul le silence te répond.
« Il est parti. »
tu ne comprends pas, à 4 ans on ne comprend pas qu'un père puisse partir, c'est vécu comme un abandon, une mort. C'est ça ton père est mort, quelqu'un l'a tué.
« Je suis désolée tournesol. »
Elle s'effondre, et tu secoues la tête, tournesol c'était le surnom que ton père te donnait et ce père est mort, ce surnom ne peut plus exister. Tu prends ta mère dans tes bras et tu ne sais pas que maintenant c'est toi qui va la porter. Tu ne sais pas qu'elle pense que sa vie est finie, qu'elle se demande bien comment elle va élever une fillette de 4 ans. Comment elle va gagner sa vie, en élevant un enfant, en tenant une maison, en gardant la tête haute, en restant en vie. comment une femme peut réellement vivre seule, sans homme, dans les années 66.
Aujourd'hui tu sais tout ça, parce que ta mère te l'a déjà hurlé  à la figure. Heureusement à quatre ans tu étais encore un peu protégée.
Tes cheveux deviennent gris pendant les 6 mois qui suivent le « départ » de ton père. La tristesse, laisse place à la colère, puis à la résignation, et tu finis par reprendre le cours de ta vie. Mais il y a cette cicatrice dans ton cœur qui s'appelle 08 novembre et papa et silence.

23 janvier 1967 : Explosion de couleur et Oubliettes


Ta mère t’a teint les cheveux pour que personne ne remarque qu’ils sont gris. Pour qu’aucuns moldus ne se posent de questions. Tu vas à l’école, les jours passent, tu as des amis même si tu n’es plus tout à fait la même et que ton sourire n’est plus tout à fait présent. Sauf que, une catastrophe en entraînant une autre, ta mère oublie le feu dans la gazinière alors qu’elle vient te chercher à l’école. Elle a gardé ses habitudes de née-moldus. Mais elle est aussi tête en l’air ces temps-ci. Lorsque tu rentres avec elle, tu aperçois les flammes qui sortent de votre appartement, tu sens le charbon, tes yeux se plissent. A l’intérieur, il y a le plaid de ton père que ta mère t’interdit de prendre. Tu veux courir le récupérer mais elle te retient, ses bras t’enserrent comme une cage, et tu hurles. Tes cheveux deviennent rouge, d’un rouge sang, comme ton cœur qui se brise. Ta colère, ta tristesse est telle que de ton tout petit âge tu ne contrôles plus rien et tes traits se transforment en rythme avec ta respiration : des écailles de serpent, une crinière de lion, tous ces animaux que tu as étudié à l’école.
Les moldus autour te regardent, et tu n’as jamais ressenti autant de peur, autant de panique. La rue n’est pas très grande, peu sont présents, mais c’est déjà trop. Et voilà que des sorciers arrivent pour régler le problème pendant que ta mère tente de te cacher.
Le jour suivant, vous partez pour la maison de tes grands-parents, isolée, en pleine campagne irlandaise, près des rochers, des espaces vertigineux, où le vent hurle, et où tu seras en sécurité. Ta mère ne te laisse plus jamais seule. Ta mère ne te laisse plus jamais au contact des moldus. Ta mère t’apprend le contrôle, et à mesure que tu grandis tu as l’impression qu’elle disparaît. tu es oubliée de tous et toutes. Comme si tu n'avais jamais existé.

1972 : Un nouveau départ


Ta mère sur le quai qui ne veut toujours pas te laisser monter. Ton chaton blanc endormi dans tes bras.
"Tu as bien tout pris ? Tes livres ? et tu auras assez de vêtements de rechange ? N'oublie pas de m'écrire toutes les semaines, et puis bien sûr pas un mot. Professeur Dumbledore est au courant de la situation et il a promis d'être très prudent." Elle ne s'arrête plus, ne peut plus empêcher les paroles de t’inonder, tu te sens étouffer sous sa logorrhée, alors tu poses ta main sur son épaule.  
« Maman. Je monte. »
Elle hoche la tête, te fait un léger bisou comme si ce simple geste pouvait te briser ou, plus vraisemblablement, la briser. Tu monte les marches doucement et tu te répètes les règles dans ta tête :
Personne ne doit savoir.
Chaque émotion dans sa boîte.
Tu contrôles ou tu pars te cacher.
Tu n’as pas peur.
Analyse tes pensées, décortique tes émotions.
Ne laisse rien au hasard.

Tu prends une petite inspiration, ton air le plus pincé, et pour la première fois de ta vie tu es loin du regard de ta mère. Pour la première fois de ta vie (ou presque) tu respires. Tu ne sais pas ce qu'il t'attend, et pourrais avoir peur, mais une petite fille de ton âge s'approche de toi et entame la conversation. surprise que l'on te remarque, tu ne laisses rien paraître, mais une fleur commence à s'ouvrir à l'intérieur de ton être. Et peut-être qu'en faisant très attention, on pourrait apercevoir un fin sourire se dessiner sur tes lèvres rosée.
"Je m'appelle Moreen." Tu réponds à sa question en triturant ta bague de labradorite, ta voix est nette et précise, sans équivoque. Un temps s'écoule, tu ne sais vraiment plus comment une discussion est supposée se dérouler, tant habituée à discuter avec des animaux, ton miroir, toute chose qui ne peut te répondre. Et puis ça te revient, deux petits mots tout simple : "Et toi ?" Et une belle amitié qui commence.


Ingrédients pêle-mêle pour une Nuit Mouvementée


Des animaux fantastiques, un champs de tournesol, une ombre qui te suit, des flammes, ta meilleure amie, ce garçon, un double coloré d'émotions. Une grotte. Des paysages. Une labradorite. La mort. Des retrouvailles....

1977 : Quelques pas plus tard


Tu te réveilles en sursaut, en pyjamas, tu n'es plus dans le dortoir, tu as encore marché pendant ton sommeil ... Devant toi, un garçon te tourne le dos, assis sur un banc en pierre. un Serdaigle tu crois. Il ne t'a pas vu. Dois-tu faire demi-tour ou bien t'approcher et lui demander ce qui ne va pas ? Tu hésites. Parler aux inconnus ce n'est pas ton fort, pourtant tu fais un pas, puis deux, et tes doigts tapotent doucement mais fermement le haut de son dos.


Dernière édition par Moreen O'Cahan le Lun 4 Déc - 9:15, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 0:19

Bienvenue parmi nous jolie demoiselle :cutie:
Et bonne continuation pour ta fiche :ho:
Revenir en haut Aller en bas
▪ messages : 214
▪ points : 277
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 0:28

Merciiiii :cutie: (j'aime trop ton avatar  ... Millieee!)
(Il faut que je fasse plein de changements mais j'étais trop pressée :a:  du coup je fais sur mon téléphone ... pas pratique !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 164
▪ points : 276
avatar
Hestia Jones
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 6:39

Bienvenue et bon courage pour ta fiche :l:


falling with you - Feels like I'm tripping, I'm falling hard from the highest heights. When I crash where will you be? How do you feel about me? You're my favorite drug, I smoke you in the car and I can't get enough.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 48
▪ points : 75
avatar
Emma Jenkins
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 7:15

Bienvenuuuuuuue ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 186
▪ points : 155
avatar
Severus Snape
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 10:38

Deborah ! :D
Mais bon si c'est james qui t'a amené :poop:

Bienvenue en tout cas ! :cutie:


i'm the shadow
behind the sun.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 291
▪ points : 325
avatar
Lily Evans
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 12:13

Deboraaah :cutie:
Bienvenue sur le forum & bonne chance pour l'élaboration de ta fiche :l: N'hésite pas à venir squatter la box :like:


Ω I'LL BE MY OWN SAVIOR Ω
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 214
▪ points : 277
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 12:52

Merci à vous tous ! Ca fait trop plaisir :wink:

(t'en fais pas, je suis team Snape, et puis le bullying c'est pas gentil héhé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 77
▪ points : 30
avatar
Emmeline Vance
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mar 28 Nov - 19:49

BIENVENUUUUUE, officiellement cette fois :cutie:



oceans between us
but we're swimmers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 69
▪ points : 95
avatar
Cassandra V. Ledoux
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mer 29 Nov - 14:41

Welcome here ♥️
Ton avatar est canon :cutie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 214
▪ points : 277
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Mer 29 Nov - 18:51

Merciiiiii :cutie: :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 85
▪ points : 260
avatar
James Potter
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Jeu 30 Nov - 1:29

"Cache tes pouvoirs, n'en parle pas, fais attention, le secret survivra..."

BREEEF.

Et c'est donc après deux souhaits de bienvenue, un en vrai et un sur la CB, que me voilà enfin ici, sur ta fiche, et officiellement ! Ah, quand il veut faire les choses dans les règles, Jamesie, il ne fait pas dans la dentelle. Oui, ça ne veut rien dire, et oui, peu importe.
J'ai vu qu'il y en avait un qui essayait de faire le malin, mais c'est juste parce qu'on est pas encore en face à face, Snivelus. Tu vas voir ce que tu vas voir. Et vas pas courir dans les jupes de Moreen, pour le moment "de ton côté", parce qu'au niveau bullying, tu n'es finalement pas loin derrière, non mais oh !

Sur ce, prOUTs (Prongs Out, pour ceux qui ne suivent pas), et je file dormir, c'est pas une heure pour souhaiter la bienvenue !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 214
▪ points : 277
avatar
Moreen O'Cahan
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Jeu 30 Nov - 9:25

Jaaaaaames ! :cutie: :plz: :love: :hola:
Jamais deux sans trois (il paraît !)
Et donc encore merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ messages : 291
▪ points : 325
avatar
Lily Evans
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    Jeu 30 Nov - 19:05

J'ai beaucoup aimé ta fiche ma petite Moreen :l: :l: Elle est si choute :cutie: Je la valide donc avec grand plaisir et t'invite à aller créater une petite fiche de liens pour trouver plein de copains :red: Et évidemment, à continuer de squatter la CB avec nous comme tu le fais déjà si bieeeen :l:


Ω I'LL BE MY OWN SAVIOR Ω
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Moreen - you don't want them to know ... or do you ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Moreen - you don't want them to know ... or do you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER :: lumos :: the sorting hat :: fiches validées-
Sauter vers: